Au Luxembourg

20 mai 2020 17:50; Act: 20.05.2020 20:05 Print

«Le secteur financier fait partie de la solution»

LUXEMBOURG - Le Luxembourg va investir 3 milliards, soit 5% de sa richesse, pour faire face à la crise du coronavirus. Tout en s'appuyant sur ses points forts...

Sur ce sujet
Une faute?

Trois milliards d'euros. C'est la somme que va dépenser l’État luxembourgeois pour faire face à la crise provoquée par l'épidémie de coronavirus. En plus des 2,2 milliards d'euros annoncés eu début du confinement, une enveloppe additionnelle de 700 à 800 millions d'euros a été décidée pour relancer l'économie luxembourgeoise, ont détaillé les vice-Premiers ministres François Bausch (Déi Gréng) et Dan Kersch (LSAP) et le ministre des Finances Pierre Gramegna (DP).

«Ces trois milliards d'euros représentent 5% du PIB. Pour comparaison, la Belgique et la France investissent 2% de leur richesse et l'Allemagne 4,6%», a expliqué M. Gramegna. Si le Luxembourg peut se permettre un tel effort, c'est car il est «mieux placé que les autres, avec des finances saines et donc davantage de marge», s'est félicité le ministre.

«Une place financière forte qui fonctionne bien en télétravail »

Le Luxembourg a également la possibilité de s'appuyer sur «une place financière forte qui fonctionne bien en télétravail». «Le secteur financier fait partie de la solution contrairement à 2008 où il était un élément du problème», a martelé Pierre Gramegna.

Parmi les décisions prises pour relancer l'économie, le ministre des Finances a notamment précisé les annonces du Premier ministre Xavier Bettel: des aides supplémentaires pour les entreprises et les personnes les plus démunies, des solutions pour faire baisser les loyers et donc ce fameux «bon» pour une nuit d'hôtel dans un établissement du Luxembourg.

«Il n'y aura pas de vaccin pour la crise du climat»

Le système du chômage partiel sera également prolongé jusqu'à la fin de l'année 2020, a détaillé Dan Kersch. Quant aux investissements, ils vont être poursuivis s'est félicité François Bausch, notamment dans le domaine de l'écologie avec une augmentation des primes pour les particuliers (rénovations, isolations, achats de véhicules électriques...) . «Nous allons augmenter les dépenses publiques de 6,3%. Il faut éviter la crise du climat, car pour elle il n'y aura pas de vaccin».

Une série d'annonces qui ne saurait faire oublier le défi que représente la sortie de crise. D'après les prévisions du Statec, la croissance va ainsi chuter de 6% cette année et augmenter de 7% en 2021. «Nous pouvons penser que sur deux ans nous n'aurons pas de croissance. C'est dramatique pour le Luxembourg et le reste de l'Europe», a reconnu Pierre Gramegna.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • kikou le 20.05.2020 19:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les hausses de prix ont déjà lieu dans les magasins. Regardez votre ticket.

  • Phi le 20.05.2020 19:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les Prix ont déja augmenter.

  • Jean II le 20.05.2020 18:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour les hausses de taxes , impôts etc . Les entreprises et tous les commerces vont augmenter leurs prix .

Les derniers commentaires

  • Angelo51 le 21.05.2020 22:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut profiter de la crise actuelle pour flinguer certains pays émergents qui nous emmerdent depuis trop de temps en allant périodiquement d’une crise à l’autre comme le Brésil, la Colombie et l’Argentine et privilégier des pays tels que l’Inde et les autres pays de ce sous-continent qui peuvent reprendre en temps réel de boulots basiques Back-office du secteur financier actuellement chasse gardée des frontaliers français sous-diplômés et trop payés qui devront revendre la BMW. Allez hop, du balai...

  • fablux le 21.05.2020 19:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le paradis fiscal d’un pays n’existe que par la bienveillance des autres pays. Il suffit tout simplement de supprimer la libre circulation des capitaux ou de taxer lourdement les flux financiers avec le pays en question pour que le paradis disparaisse.

    • Si on veut oui... le 21.05.2020 21:32 Report dénoncer ce commentaire

      Oui mais pour ca il faut aussi que tous les pays soient d’accord... c bien pour ca que la France comme les US, comme les UK etc.. ont encore tous leur petit padadis fiscal sur telle ou telle ile ;0)

    • Sylvie le 21.05.2020 21:41 Report dénoncer ce commentaire

      fablux, quel "paradis fiscal"???

  • AlainDeloin le 21.05.2020 12:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En cas de télétravail pour un frontalier il va falloir payer les charges sociales dans les pays où ils travaillent... Je ne pense pas que les sociétés du secteur financier vont continuer longtemps le télétravail pour les non-résidents vu les coûts sociaux dans les pays voisins...

    • Sylvie le 21.05.2020 21:45 Report dénoncer ce commentaire

      AlainDeloin, tout à fait!! Et le rêve de beaucoup de frontaliers, de vouloir le beurre et l'argent du beurre prendra vite fin.

  • luis le 21.05.2020 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    georgette ils nous ont rapporté un virus c,est tout.

  • luis le 21.05.2020 11:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec les 3 milliards construisent des immeubles a étage sociaux pour logé la jeunesse et pas seulement pour l,avenir du pays.