Restaurant social au Luxembourg

22 août 2020 08:00; Act: 26.08.2020 15:22 Print

Le Stëmm vun der Strooss démuni face à la crise

LUXEMBOURG - Avec l'épidémie, le restaurant social Stëmm vun der Strooss ne peut plus accueillir autant de personnes qu'avant. La crainte grandit pour les mois à venir.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Roger, on n'oublie pas de replacer son masque sur la bouche!», lance l'une des responsables à l'accueil. Le vieil homme en question n’a pas rechigné et a bien remis en place son morceau de tissu en quittant le Stëmm vun der Strooss. Dans ce restaurant social de Hollerich, le «pschitt» des produits désinfectants sur les tables a presque remplacé le bruit des clients bavards.

Avec l’épidémie de coronavirus, un protocole sanitaire a été mis en place. Le restaurant qui pouvait accueillir près de 150 personnes dans la salle ne peut plus en recevoir que 25, toutes les 25 minutes. Une forme de roulement a été mis en place par l'établissement. D'ailleurs, l'écran de télévision avec le chronomètre affiché le rappelle à tous, les visiteurs doivent se dépêcher pour manger!

Les mesures respectées

Les yeux marqués par la fatigue, Gabriel*, 55 ans se rend quotidiennement au Stëmm vun der Strooss, depuis son arrivée d'Allemagne il y a dix jours. Comme les autres, il doit s'adapter aux nouvelles règles. Du gel mis à disposition à l'entrée, le port du masque obligatoire, les prises de rendez-vous pour les douches: tout est chamboulé. «Nous n'avons pas le choix, les règles sont les règles» estime Gabriel, venu déguster le plat du jour.

Pour le moment, les mesures et l'attente sont parfaitement respectées, assure Arnaud Watelet, directeur administratif du restaurant, mais l'inquiétude règne pour les mois à venir. «Actuellement, nous avons environ 150 personnes qui viennent manger chaque jour, mais avec l'hiver qui approche, ce nombre va doubler. Nous ne pourrons pas toutes les accueillir».

*Prénom modifié

(Marine Meunier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Choqué le 22.08.2020 09:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi ça me choque de voir des gens avec 600 € d'habits de marque et venir demander l'aumône, dans quel monde vit on ? il y a beaucoup d'abus de gentillesse et de générosité au Luxembourg, surtout certains étrangers qui vivent au crochet de la société alors qu'ils pourraient parfaitement trouver du travail et vivre normalement. La honte à ceux qui vont demander et qui n'ont pas besoin !

  • mimisceptique le 22.08.2020 09:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien ne vous choque sur la première photo? un petit indice "rose"

  • Ronaldu le 22.08.2020 11:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis du même avis que les autres. Mieux vaut être étranger sans papiers que résident dans le besoin pour avoir accès à tous ces services. Que font ces jeunes africains ? Ne sont ils pas en condition de travailler pour la construction de leurs pays ?

Les derniers commentaires

  • Vindulux le 24.08.2020 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez de jalouser ceux qui vont à la Stemm! Vos impôts financent les SUV et les vêtements de luxe des fonctionnaires, les repas gastronomique des politiques et le train de vie royal de la famille Grand Ducal. Les pauvres sont les victimes de notre société inégalitaire , les véritables parasites sont bien ceux qui perçoivent des salaires élevés et à vie de l'état sans obligation de résultats comme les enseignants, les policiers et autres fonctionnaires.

  • guiguidelux le 24.08.2020 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    Certains commentaires sont vraiment honteux ! Je suis vraiment triste pour ces gens, car leur logiciel est vraiment ancien.. et a oublié l'histoire...

  • Pascal le 24.08.2020 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On voit beaucoup de misère ces dernières temps ,c’est difficile de savoir quels sont ceux qui sont dans un besoin réel des uns et les profiteurs !cependant on doit fermer les yeux à ce véritable fléau et mettre tout dans le même sac ,car quand j’attends parler des étrangers par ci des étrangers par la ,je pense que quelques uns ont déjà oublié d’où ils sont venu ,quel dommage !

  • @Fredo le 23.08.2020 21:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut vite les prendre chez toi et les subventionner à tes frais, pas aux miens. Je ne veux pas de ces parasites.

  • Duchesse de Montmirail le 23.08.2020 21:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’intérêt c’est de faire croire qu’on a les moyens