Continent américain

01 juillet 2020 22:54; Act: 01.07.2020 22:54 Print

«Le virus a été politisé et c'est ridicule»

Le président des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a critiqué l’attitude «irresponsable» de dirigeants comme Trump ou Bolsonaro face à la pandémie de Covid-19.

storybild

Francesco Rocca, ici en décembre 2019. (photo: KEYSTONE)

Sur ce sujet
Une faute?

Confronté comme le reste du monde à la pandémie de Covid-19, le continent américain paye le prix fort en raison des «politiques irresponsables» menées par certains dirigeants, comme l'Américain Donald Trump ou le Brésilien Jair Bolsonaro, a fustigé mercredi un haut responsable de la Croix-Rouge. Nombre de dirigeants sur le continent «sont irresponsables», a déclaré le président des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) Francesco Rocca, et «pas seulement au Brésil et aux Etats-Unis», a-t-il souligné.

«Le continent américain paye le prix le plus élevé de ces politiques clivantes qui ne suivent pas les avis de la communauté scientifique», a-t-il martelé lors d'un briefing virtuel avec la presse. «Le virus a été politisé, et c'est ridicule», s'est-il indigné.

«Maintenant, les résultats sont là»

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché au monde, avec plus de 127’000 morts et plus de 2,6 millions de cas, suivis par le Brésil, avec près de 60’000 morts et 1,4 million de cas.

Le président brésilien Jair Bolsonaro «a sous-estimé les conséquences du Covid et son pays en subit les conséquences», a dénoncé Francesco Rocca, rappelant que Jaïr Bolsonaro avait comparé le coronavirus a «une gripette», n'avait jamais respecté les gestes barrières et s'est élevé contre les mesures de confinement ou de fermeture de commerces. «Et maintenant les résultats sont là, sous les yeux du monde», a déclaré Francesco Rocca.

Interrogé sur le refus du président américain Donald Trump de porter un masque en public, Le président de l’IFRC a estimé que «si la communauté scientifique préconise de ne pas serrer des mains et de porter des masques, je pense que les dirigeants devraient écouter et suivre ces consignes».

Pérou, Chili, Mexique…

Sur le continent américain, le Pérou, le Chili et le Mexique sont également très touchés, a rappelé Francesco Rocca. En Amérique latine et dans les Caraïbes, le bilan pourrait dépasser 400’000 morts dans les trois mois si des mesures sanitaires plus strictes ne sont pas prises dans cette région, selon l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS).

La pandémie de Covid-19 a fait plus de 511’000 morts dans le monde et plus de 10,5 millions de cas, et est «très loin d'être terminée», a récemment averti l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

(L'essentiel/AFP)