Au Luxembourg

20 avril 2020 11:28; Act: 20.04.2020 12:48 Print

Le coronavirus a fait bondir le chômage en mars

LUXEMBOURG - Le nombre de chômeurs s’établit à 18 398 personnes au 31 mars 2020, soit une hausse de 17,4% sur un an, indique l'Adem ce lundi. Le taux de chômage est de 6,1%.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Statec le craignait, la crise actuelle fait bien bondir le taux de chômage. Ainsi, pour le mois de mars 2020, où a débuté la période de confinement, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 17,4% sur un an, à 18 398 personnes, indique l'Agence pour le développement de l'emploi (Adem) dans un communiqué. Le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, calculé par le STATEC, s’établit désormais à 6,1%. Soit un niveau qui n'avait plus été atteint depuis juillet 2017.

«Le marché du travail tournant au ralenti, les demandeurs d’emploi peinent à retrouver un emploi, et sortent moins vite du chômage», constate l'Agence. Dans le courant du mois de mars 2020, l’Adem indique avoir ouvert 3 142 nouveaux dossiers de demandeurs d’emploi résidents, soit une hausse de 25,2% par rapport à mars 2019. «Cette hausse est intervenue pendant la semaine du 16 mars, suite au confinement annoncé par le gouvernement, commente l'Adem. L’afflux est principalement dû aux travailleurs intérimaires de la construction, secteur totalement à l’arrêt depuis lors (NDLR: les chantiers reprennent ce lundi)».

Mesures pour l'emploi «à l'arrêt»

En outre, l'Agence explique que les mesures pour l’emploi sont «à l’arrêt. Si les personnes qui se trouvent en mesure, voient celle-ci prolongée, depuis la deuxième quinzaine de mars quasiment plus personne n’a commencé une nouvelle mesure». Le nombre de bénéficiaires d’une mesure pour l’emploi s’établit à 4 148 au 31 mars 2020, soit une baisse de 175 personnes sur un an, note l'Agence.

En parallèle, les employeurs ont déclaré 2 412 postes vacants à l’Adem, ce qui correspond à une baisse de 35,1% par rapport à mars 2019. «La grande majorité de ces postes, 72%, ont été déclarés pendant la première quinzaine du mois de mars», précise-t-elle.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MarcC le 20.04.2020 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après la pandémie, cela sera la récession économique avec beaucoup de dépressions, pauvreté, misère et de suicide. Cette récession fera plus de victimes que la pandémie covid-19 au Luxembourg, mais on ne parle pas de suicide dans un pays qui se vente d’avoir un triple A.

  • lacoco le 20.04.2020 12:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fallait s'y attendre !

  • Lulo le 20.04.2020 13:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Deux enfants sans emploi après j'avoue ils ne sont pas très motive

Les derniers commentaires

  • Alain le 20.04.2020 20:39 Report dénoncer ce commentaire

    Les entreprises se sont empressées de se délester de leur staff en période d'essai aussitôt le confinement mis en place. Pandémie de fin de période d'essai !

  • le canard enchaîné le 20.04.2020 19:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dur dur pour les fonctionnaires de ladem ils vont sûrement bosser 8 h par jour les pauvres sont-ils habitués

  • hein digne hé le 20.04.2020 17:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Parfait raisonnement. Comme tjrs, on nous mène en bateau...

  • hein digne hé le 20.04.2020 17:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle a bon dos la pandémie. Tout est prétexte pour ne pas montrer la réelle situation économique du Luxembourg. Le chômage était déjà bien élevé avant même cette crise sanitaire. Ce n'est pas en 15 jours que tout se joue. Il faudrait plutôt créer deux courbes, l'une pour le chômage persistant et l'autre pour le chômage partiel dû à la pandémie. Dès lors, les chiffres seront réels. Enfin, les chiffres que l'on voudra bien nous fournir hein

    • @hein digne hé le 22.04.2020 01:53 Report dénoncer ce commentaire

      brn non c'est dix fois plus maintenant...

  • Thomas le 20.04.2020 15:51 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi les chiffre ne sont pas les même que ceux donnés par les conseillé de l'adem qui disent que le chômage est actuellement au delà de 12% et était déjà à 8.1% en janvier... qui ment ? J'opterai pour un mensonge de la part de la statec qui prend, comme en France que un morceau des chiffres... Ma source, mon conseillé adem...