Coronavirus au Luxembourg

15 juillet 2020 07:00; Act: 15.07.2020 12:37 Print

«Les ados ont du mal à se tenir aux restrictions»

LUXEMBOURG - Des enseignants dénoncent la «mauvaise gestion» des lycées, après la fusion des groupes A et B, depuis le 29 juin. Et ne cachent pas leur inquiétude.

storybild

Manque de communication avec les directions, plannings chamboulés, élèves pas assez prudents et parents inquiets... Telle était leur réalité durant ces dernières semaines. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

«Depuis que les groupes A et B ont été fusionnés, ça a dérapé». Deux enseignantes d'un lycée à Esch-sur-Alzette et une autre de la capitale estiment que c'était une «erreur» de remettre les élèves des groupes A et B à nouveau dans une même salle de classe. Manque de communication avec les directions, plannings chamboulés, élèves pas assez prudents et parents inquiets... Telle était leur réalité durant ces dernières semaines.

«Il y avait eu un cas d'infection, mais la classe n'était pas en quarantaine», raconte l'enseignante d'Esch. «Des parents nous écrivent parce qu'ils sont inquiets. Mais comment pouvons-nous les rassurer? Nous sommes assis à 24 dans une salle où la distanciation de 2 mètres n'est pas possible. Puis ce sont des adolescents. Ils ont du mal à se tenir aux restrictions».

Inquiets par la rentrée en septembre

À Luxembourg, une enseignante a confié à L'essentiel que «la direction est dépassée par la situation. Ils s'appuient sur les recommandations du ministère de l'Éducation nationale. Nous nous sentons laissés de côté». Alors que la fin de l'année scolaire approche, ce qui inquiète vraiment Patrick Remakel, président du Syndicat national des enseignants (SNE), c'est la rentrée en septembre.

«On espère ne pas être mis au courant des mesures à prendre à la dernière minute». Il se dit aussi en faveur d'un «double scénario». «Il faudrait avoir un plan A et B, adapté à la recrudescence des infections, s'il y en a», pense-t-il, avant de soupirer: «Nous avons l'angoisse de la rentrée».

(L'essentiel/Ana Martins)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ça promet le 15.07.2020 07:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    hier en passant devant le lycée Aline mayrich, une grappe de 30 élèves se rendent à l'arrêt de bus, tous serré les uns contre les autres... 3 portaient un masque....

  • @lalogique le 15.07.2020 08:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même scénario dans l’école fondamentale de ma fille les cas de Covid se multiplient dans l’école depuis la fusion des groupes A et B mais il n’a jamais été envisagé la moindre quarantaine ou fermeture. Lorsque j’en parle à son enseignant la réponse est « l’école est obligatoire » et lorsque je contacte la hotline du gouvernement : même son de cloche. Nous avons appliqué à la lettre toutes les consignes du gouvernement à tous les niveaux. Nous ne sommes jamais sortis sans masques et avons une vie sociale des plus restreinte depuis le Covid. Ma fille a été testée hier et si le résultat devait se révéler positif, je saurai exactement qui en porte la responsabilité.

  • steph le 15.07.2020 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez de mettre le problème sur le dos de l'école. Les ados n'ont pas attendu la fusion des groupes A et B pour traîner en rue par amas de plus de 10 personnes sans port du masque ou respect de la distanciation. Souvent bras dessus, bras dessous avec la tête à moins de 50 cm des voisins. De plus, ils change de groupe de copain(e)s plusieurs fois sur une journée et se foute complètement de protéger les autres en portant le masque.

Les derniers commentaires

  • raleuse le 16.07.2020 17:45 Report dénoncer ce commentaire

    les plus anciens rappelez vous 69 /70 toute cette période. JEUnESSE!!!! vous étiez aussi dans le même enclos mais vous avez OUBLIEZ !!!!! facile de dénigrez la jeunesse malgré les problèmes actuels

  • isa le 16.07.2020 11:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que cette décision de réunifier les classes a été la plus mauvaise décision que le ministre ai pris et on le voit maintenant. J’ai de sérieux doutes qu’en septembre le virus ai disparu j’espère que de meilleures décisions seront prises. Je suis considérée comme personne vulnérable maman solo de 4 enfants qui n’ont plus que moi que deviendront il s’il m’arrive quoi que ce soit l’un d’eux est handicapé. Tout ça me fait peur encore plus je crois qu’en mars. J’ai espoir que le ministre écoute le personnel enseignant et les parents

  • luis le 16.07.2020 11:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    laissons les jeunes tranquilles ils ont a très mauvais future logement maladies etc et tout ça expressément créée par le humain pour changer la civilisation avec l,aide des iluminatis et chinois reptiliens et oui la vérité c,est çà

  • Education le 16.07.2020 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ma fille de 6 ans a compris les gestes barriere. Quand des adultes (!) veulent lui faire la bise (!!!!), elle leur explique qu il ne faut pas à cause du covid. Ce qu une enfant de 6 ans peut comprendre, il est etonnant que des ados de 17 ans et encore plus des adultes n y arrivent pas.

    • NoRemorse le 16.07.2020 12:34 Report dénoncer ce commentaire

      @Education, C'est bien connu, aux ados ils ne peuvent rien leurs arriver, ils savent tout et mieux que les plus anciens, alors pourquoi être responsable de leur vie, s'ils ne risquent rien ces chers ados!

  • nimoinsniplus le 16.07.2020 00:31 Report dénoncer ce commentaire

    L'éducation commence dans la famille! Et le comportement de vos enfants reflètent votre éducation!