Coronavirus au Luxembourg

14 août 2020 12:27; Act: 14.08.2020 13:01 Print

Les élèves pourront tous être testés d'ici la rentrée

LUXEMBOURG - Le gouvernement a présenté vendredi un rapport sur le Covid dans le système éducatif, et sa stratégie pour la rentrée.

storybild

Les ministres de l'Éducation Claude Meisch et de la Santé Paulette Lenert préparent la rentrée.

Sur ce sujet
Une faute?

Le 14 septembre prochain, c'est le jour J pour le système scolaire luxembourgeois. Dans un mois environ, les élèves du Luxembourg vont revenir peupler les salles de classe et les cours d'école du pays. Dans ce contexte, les ministre de l'Éducation nationale Claude Meisch et de la Santé Paulette Lenert ont présenté leur stratégie, ainsi qu'un rapport sur la propagation du virus dans le secteur de l'éducation. Les élèves devraient ainsi tous avoir la possibilité d'être testés au coronavirus à leur retour de vacances.

Le rapport analysé par les ministres tend à montrer que les écoles ne sont pas le lieu où les infections se produisent le plus. La professeure Laetitia Huiart du Luxembourg institute of Health et le professeur Paul Wilmes de l'Université de Luxembourg ont mené l'étude. Dans la tranche d'âge de 0 à 19 ans, cruciale pour le Luxembourg, les patients sont moins sensibles à l'infection par le virus qu'on ne le supposait à l'origine.

Infection plutôt en famille qu'à l'école

Dans le monde, la mortalité infantile et juvénile liée aux coronavirus est de 0,03%. L'expérience suédoise, avec des règles moins strictes, aurait montré que les écoles ne jouent pas un rôle majeur dans les infections. Les résultats au Luxembourg corroborent ces découvertes. Ainsi, lors de la première vague, peu d'enfants et de jeunes ont été infectés.

Lors de la deuxième vague, le tableau a changé. Le nombre d'infections chez les jeunes résidents a considérablement augmenté. Dans le même temps, la contagion se concentrait sur la sphère privée. L'école n'a pu être identifiée comme site d'infection potentiel que dans 49 cas. la plupart des infections identifiées se sont produites au sein de la famille. Dans 37,5% des cas, cependant, l'origine de l'infection n'a pas pu être clairement déterminée.

Pas de «génération perdue»

En tout, 2 711 personnes du système scolaire ont été placées en quarantaine, a expliqué la Pr. Huiart. Une mesure qui s'est avérée particulièrement efficace, notamment parce qu'elle était strictement appliquée. Ainsi, parmi les personnes isolées, il n'y a eu que 152 tests positifs. 16 infections ont été diagnostiqués sur 724 élèves en quarantaine et deux enseignants sur 180 étaient positifs.

Les ministres ont souligné à l'unisson que le droit à l'éducation était particulièrement important. Et faire respecter ce droit dans une relative normalité est la priorité absolue, pour éviter la «génération perdue». C'est pourquoi une stratégie par étape est en cours de planification et sera développé par les deux ministères dans les prochaines semaines. Les enseignants devraient aussi être impliqués, et le processus d'infection en dehors de l'école devrait être pris en compte, affirme Claude Meisch.

(hoc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luis le 14.08.2020 13:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    a la fin je crois rien de tout ce bla bla pire qué de enfants ces politiciens normalment ils devraient démissionner et laisser la placé a des gens plus capables di bartalomeo jusque-a bettel tous quoi.

  • luis le 14.08.2020 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    prendre les gens et surtout les jeunes comme cobayes quelle monde de désespoir.

  • seewide le 14.08.2020 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfant positif suite au retour à l’école voudra dire plainte contre l’Etat.. préparez vous

Les derniers commentaires

  • Bon sens le 16.08.2020 17:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est pour apaiser les parents j’imagine ? Je le fais juste parce qu’on m’oblige avant hospitalisation... je n’en vois pas l’utilité...

  • Le petit bitu le 16.08.2020 10:38 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne voudrais pas que mon enfant soit testé.

  • Yes le 16.08.2020 07:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Petite info: « le jour j »-donc la rentrée des classes se fait le 15 septembre et non pas le 14 comme cité dans cet article!

  • lapetitevoix le 15.08.2020 17:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui il faut faire les test en masse mais pas le jour de la rentrée !! Il faut que les résidents fassent de leur arrivée au GDL pour détecter avant non après ... sera trop tard !!!

    • Le petit bitu le 16.08.2020 10:39 Report dénoncer ce commentaire

      Va te faire tester et lâche nous les baskets.

  • vimilu le 15.08.2020 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Négatif aujourd’hui positif demain le test ne sert à rien !!! Arrêtons avec ça