Coronavirus

03 juin 2020 19:18; Act: 04.06.2020 12:21 Print

Les enfants obèses risquent le plus une forme grave

Les enfants en surpoids ont été touchés plus sévèrement par le coronavirus, d'après une étude effectuée aux États-Unis.

storybild

L’obésité est un facteur de risque important pour les enfants.

Sur ce sujet
Une faute?

Si les cas de de contaminations sévères chez les enfants sont relativement rares, certains mineurs ont tout de même été gravement atteints par le coronavirus. Une étude réalisée à New York montre que 60% des enfants obèses hospitalisés pour le Covid-19 ont souffert d'une forme grave.

Autre chiffre révélateur, les enfants en surpoids ont trois fois plus de risque d'être placés sous ventilateur par rapport aux autres. L'étude a été effectuée sur 50 patients de moins de 21 ans. Près de la moitié souffraient d'obésité...

L'obésité, facteur de risque

En moyenne, les mineurs sont hospitalisés deux jours après l'arrivée des premiers symptômes. La majorité des jeunes patients avaient de la fièvre et des problèmes respiratoires.

Au Luxembourg, neuf enfants de 7 semaines à 11 ans ont été hospitalisés à cause du coronavirus entre le début de l'épidémie et le 30 avril. Ils ont tous été guéris.

D'après des statistiques effectuées en Grande-Bretagne début avril, 73% des patients hospitalisés pour le coronavirus souffraient d'obésité. Un facteur aggravant souvent associé au diabète ou à l'hypertension.

(th/L'essentiel)