Pandémie mondiale

01 octobre 2020 10:08; Act: 01.10.2020 10:40 Print

Les médias en ont-​​ils trop fait sur le coronavirus?

Une étude portant sur les journaux télévisés en France montre une «médiatisation inédite» de la crise du Covid-19, avec en moyenne 50 reportages par jour.

storybild

Le Covid a représenté jusqu'à 80% des sujets dans les journaux télévisés. (photo: Capture d'écran/TF1)

Sur ce sujet
Une faute?

La pandémie de Covid-19 a donné lieu à une «médiatisation inédite» dans les journaux télévisés, dépassant très largement celle des précédentes épidémies ou crises sanitaires, montre une étude publiée jeudi, par l'Institut national de l'audiovisuel. Selon cette étude publiée dans la Revue des médias de l'Ina, et présentée aux Assises du journalisme de Tours, l'épidémie a généré, dans les JT du soir des grandes chaînes (TF1, France 2, France 3, Arte et M6), près de 8 500 sujets au cours du premier semestre 2020, soit «50 sujets en moyenne par jour».

«Cela représente 60% de l'offre d'information globale du 1er semestre 2020» en nombre de sujets, relèvent les auteures, Géraldine Poels et Véronique Lefort. «Avec plus de la moitié des journaux télévisés consacrée au nouveau coronavirus, la crise sanitaire a bénéficié d'une couverture exceptionnelle. Ni les précédentes épidémies ni la santé en général ne sont d'ordinaire aussi médiatisées», soulignent-elles.

Jusqu'à 80% des sujets

Ce retentissement médiatique dépasse très largement celui de la grippe A (H1N1) en 2009 (plus de 1 000 sujets), celui du Sras (319 sujets) ou même celui de l'épidémie de Sida, qui a donné lieu à 2 253 sujets mais sur une durée beaucoup plus longue puisqu'elle remonte aux années 1980. Mentionnée pour la première fois dans les journaux télévisés le 18 janvier, la couverture du nouveau coronavirus, d'abord faible, s'est intensifiée brutalement fin février (après l'annonce d'un premier décès en France), et a enflé jusqu'à représenter 80% des sujets diffusés durant le confinement.

L'étude montre en outre que la crise sanitaire a balayé toutes les thématiques habituelles des JT: la santé a représenté 74% des sujets diffusés en mars, la politique intérieure disparaissant quasiment (3%). La situation s'est ensuite normalisée très lentement, avec un retour progressif à une diversité de sujets, notamment la politique avec les élections municipales et le changement de gouvernement.

L'Ina a par ailleurs classé les personnalités liées à cette crise sanitaire par nombre de prises de parole dans les JT. Dans le «top 10», on ne trouve que des hommes, avec en tête le ministre de la Santé, Olivier Véran, devant l'ex-Premier ministre, Édouard Philippe, et le président Emmanuel Macron. En revanche, «le professeur Didier Raoult n'arrive qu'à la 16e place de ce classement, ce qui laisse à penser que sa visibilité a été bien moindre sur les chaînes historiques que sur les chaînes d'information en continu, où sa médiatisation rivalise avec celle d'Olivier Véran», relève encore l'étude.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lola le 01.10.2020 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Les médias ont créés un climat d'insécurité, d'angoisse totalement artificiel en plus de nous noyer sous des informations svt contradictoires et inutiles. Idem avec les spots covid qui rappelle tt les 5 min que le covid est tjrs présent.

  • Jack le Yéti le 01.10.2020 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    La question est "Les médias en font-ils trop" car ce n'est pas fini. J'en ai une indigestion de ces reportages sur la pandémie. J'ai bien compris la situation sans qu'on me rappelle tous les jours les statistiques (souvent mal interprétées pour "faire peur"). Donc amis journalistes, pensez à nous parler d'autre chose aussi et s'il ne se passe rien et bien..... taisez-vous. Le silence est bon aussi parfois. Sur ce, bonne journée.

  • Antipopuliste le 01.10.2020 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non sans blague ? Et dès que le compteur de décès ne faisait plus réagir, on est passé à un compteur de cas infectés.. tout ça pour quoi au final ?

Les derniers commentaires

  • lea le 03.10.2020 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est clair et net ils sont anxiogènes et même orientés par les politiques.

  • espoir le 03.10.2020 00:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @rebelle ...... on n’est bien d’accord !!

  • espoir le 03.10.2020 00:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Croyez vous vraiment qu’il ne se passait rien d’autre pendant le confinement ????

  • lachie qui pante le 02.10.2020 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    responsable bien sûr

  • Bonjour le 02.10.2020 13:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et tout ce qu’ils ont fait pendant la période du Lockdown comme par exemple mettre en place la 5G.