Covid-19

11 juillet 2020 19:50; Act: 11.07.2020 20:27 Print

«Les patients font face à une sorte de roulette russe»

De nombreuses personnes souffrent encore de symptômes longtemps après leur infection par le Covid-19. Témoignages.

storybild

Des malades souffrent encore plusieurs semaines après avoir été contaminés. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Ils se sont baptisés les «Covid-longs», les malades «au long cours» ou les «après J20», ces patients qui souffrent de symptômes persistants longtemps après leur infection par le coronavirus. Six mois après son apparition en Chine, la liste des symptômes causés par le Covid-19 ne cesse de s'allonger et des milliers de personnes de tout âge ressentent encore ses effets après des semaines voire des mois.

Pour Jenny Judge, psychiatre médico-légale à Londres, tout a commencé en mars, avec de la fièvre, de la toux, des maux de tête et des difficultés à respirer. À ces symptômes «classiques» se sont progressivement ajoutés, par vagues, des palpitations cardiaques, des éruptions cutanées avec une sensation de brûlure, des hallucinations auditives et des «orteils Covid», avec des lésions et des démangeaisons. «Maintenant je suis dans une phase digestive», explique-elle, au 111e jour de son odyssée.

Des atteintes aux organes

Plus de 12 millions de cas de Covid-19 ont été recensés dans le monde, entraînant environ 560 000 décès. Six millions de patients sont répertoriés comme «guéris». Mais cela ne reflète pas complètement la réalité. Selon une étude sur 143 patients italiens sortis de l'hôpital, publiée jeudi dans la revue médicale «Jama Network», 87% souffraient encore d'au moins un symptôme 60 jours après le début de la maladie. Fatigue et difficultés respiratoires le plus fréquemment.

Une autre étude publiée la semaine dernière par l'agence de santé publique des États-Unis montrait que sur 350 personnes interrogées deux à trois semaines après avoir été testées positives, environ 60% des patients hospitalisés et un tiers des malades à domicile n'étaient pas guéris. Les atteintes aux organes dans les formes graves de Covid-19 ou les séquelles des séjours en réanimation peuvent expliquer que les personnes hospitalisées aient encore besoin de soins.

«Ces gens se sentent vraiment délaissés»

Mais les malades restés chez eux n'ont souvent pas d'explication pour ces symptômes persistants et font parfois face à l'incrédulité de leurs employeurs et des médecins, en particulier en l'absence de test de diagnostic positif ou si leurs symptômes ne rentrent pas dans la description officielle des autorités sanitaires.

«Ces gens se sentent vraiment délaissés. Certains peuvent ressentir une fatigue très invalidante», observe Tim Spector, professeur d'épidémiologie génétique au King's College de Londres, à l'origine d'un vaste projet de surveillance des symptômes du Covid-19.

3,8 millions de Britanniques ont téléchargé l'application lancée en mars, mais aussi plus de 300 000 aux États-Unis et 186 000 en Suède. 19 symptômes ont été identifiés et jusqu'à un patient sur 10 a encore des symptômes après 30 jours.

«Pourront-ils revoyager?»

Tim Spector estime que 250 000 Britanniques pourraient souffrir de Covid persistant. Il juge cette maladie «encore plus bizarre» que les maladies auto-immunes rares comme le lupus, qui présente des manifestations très variées, qu'il étudiait quand il était rhumatologue. «Certains personnes ont juste des problèmes de peau, d'autres ont de la diarrhée et des douleurs dans la poitrine, c'est vraiment très inhabituel».

Selon Tim Spector, certains patients au long cours ont encore des traces de virus dans l'organisme, mais on ignore si cela signifie qu'ils sont encore contagieux. «Il y aura bientôt des tests rapides dans les aéroports, cela veut-il dire qu'ils ne pourront jamais voyager parce qu'ils restent positifs?», s'interroge-t-il.

Affaiblis pendant des mois

Une étude publiée en 2009 sur 233 malades du Sras, un autre coronavirus, montrait que quatre ans après, 40% des patients déclaraient souffrir de dépression ou de fatigue chronique. «Les implications pour une rééducation et une aide adaptées aux victimes de Sras ou de Covid-19 sont évidentes», souligne Yun Kwok Wing, professeur à la Chinese University de Hong Kong, l'un des auteurs de cette étude.

Les jeunes, moins à risque de développer une forme grave du Covid-19 ou d'en mourir, doivent être avertis du fait que la maladie peut aussi les affaiblir pendant des mois, estime Jenny Judge. «C'est une sorte de roulette russe, on ne sait pas encore qu'est-ce qui fait que certaines personnes auront une maladie plus longue», souligne-t-elle.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NoComent le 11.07.2020 20:34 Report dénoncer ce commentaire

    Premièrement quelque soit l'âge ou l'état de santé personne n'est à l'abri du virus , deuxièmement personne ne peut prédire à l'avance si on va être atteint d'une forme grave ou bénigne, alors si vous tenez à votre santé et à celle de vos proches faites en sorte de respecter les gestes barrière

  • Isabel le 11.07.2020 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prenez notes les inconscients du Luxembourg ce qui arrive sur vous tres bientot. Beaucoup trop de personnes en rigole et cela est du a la mauvaise communication qui est faite chaque jours et surtout de nos ministres.

  • Une petite pensée le 11.07.2020 22:23 Report dénoncer ce commentaire

    Pour ceux qui parlent de s "immuniser". Bon courage.

Les derniers commentaires

  • ouit le 12.07.2020 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Charles attend : je mange très équilibré repartie en semaine le bon équilibre pour ne manquer de rien , j ai fait des formations sur l équilibre alimentaire et les besoins essentiels. j aime avoir un corp mince . et une jolie peau . J avais juste attrapé covid 19 qui a détruit mon système immunitaire certainement , ce qui m à extrêment fatigué et rendu malade .

    • @ouit le 13.07.2020 13:26 Report dénoncer ce commentaire

      Alors pour mon cas, 50 ans, parfaite santé, sang parfait, jamais malade depuis 2003. Alors non seulement j'ai chopé le covid vers le 20 décembre au boulot (la prise de sang a confirmé les anticorps) j'ai été bien malade, sans hospitalisation, et cela a duré jusque fin février. Et j'ai été fatiguées jusque mars, et là patatras - confinement - donc plus de boulot et aucune aide de l'état. Contente!!! Et oui, Ouit, je compatis. Moi aussi mon système immunitaire a été méchament attaqué. Mais je trouve que les dommages collatéraux sont pires que le virus.

  • ouit le 12.07.2020 17:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Charles attend : un virus te détruit tu sais et c est au médecin de conseiller au mieux même si on mange équilibré on perd tout mais quoi au juste !? Moi j en sais trop rien fer ? Vitamine zinc? Minéraux ? Vitamine b12 ou e? Ou k ou .. D .. tu ne peux pas trop prendre de vitamines. Il faut savoir la bonne dose . Trop d exces ou peu ne sont pas bon . Trop de vitamines d ou autres peuvent te nuire c est pour ça qu il vaut mieux un avis médical . Demande à ton médecin

  • Courage le 12.07.2020 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ayant fait un gros Burnout. Je reconnais certains symptômes comme les palpitations, pression au thorax, perte de mémoire ponctuelle. Est ce que le fait d'avoir été soumis à un gros stress très intense et sur la durée avec la maladie peut engendrer des formes de somatisation ? Essayez de vous détendre, de faire des activités qui vous permettront de lâcher prise. Et voir si ses symptômes persistent ou disparaissent. Courage à vous.

  • Nino le 12.07.2020 07:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trois règle important pour le moment lave les mains plus souvent portées des masques est gardé la distance.

  • Dav le 12.07.2020 07:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour je suis tout à fait d’accord avec noComent