Football

21 mars 2020 12:12; Act: 21.03.2020 12:35 Print

Lukaku raconte sa déprime en quarantaine

L'attaquant de l'Inter Milan vit reclus sans sa famille dans son appartement depuis neuf jours. Une situation qu'il a beaucoup de mal à supporter.

storybild

Romelu Lukaku est confiné à son domicile depuis neuf jours. (photo: Antonio Calanni)

Sur ce sujet
Une faute?

Jeudi, l'Italie est devenue le pays le plus endeuillé au monde par le coronavirus, avec plus de 3 400 décès. Le pays, plus gros foyer de l'épidémie en Europe, est totalement paralysé et la population doit rester en quarantaine au moins jusqu'au 3 avril.

Dans un entretien accordé par vidéo à Ian Wright, ancienne légende d'Arsenal, Romelu Lukaku a exprimé son mal-être quant à la situation actuelle. L'attaquant de l'Inter Milan, qui loge en centre-ville dans un «petit appartement» où il n'a «pas beaucoup d'espace», ne déroge pas à la règle et doit rester confiné. «Je ne peux pas aller dehors, je ne peux pas m'entraîner. Cela fait neuf jours. La routine quotidienne me manque, être avec ma mère, mon fils, mon frère, confie le Belge. C'est mauvais car tu ne peux plus avoir de contact normal avec les êtres humains.» Avant d'ajouter: «Maintenant, tu apprécies tout ce que tu as en temps normal».

Lukaku a également indiqué que cette période lui faisait repenser à son enfance, particulièrement difficile et marquée par une extrême pauvreté.

L'ancien joueur de Manchester United a ensuite affiché son inquiétude concernant sa mère. «Elle est diabétique et fait partie des personnes dont le risque est élevé si elles attrapent le virus. Je ne peux donc même pas aller la voir et la toucher. Avec mon frère, on lui a dit: "Surtout, tu ne sors pas".» Dans son malheur, l'intéressé s'estime malgré tout «chanceux». Histoire de rester positif, malgré tout. Et son isolement ne l'empêche pas de s'engager contre la pandémie. Le footballeur a en effet offert 100 000 euros à l'hôpital de Milan, qui doit prendre en charge un très grand nombre de patients.

(L'essentiel)