Coronavirus

29 mars 2020 22:14; Act: 30.03.2020 19:14 Print

Médecins arabes et juifs œuvrent côte à côte

En Israël, médecins juifs et arabes s'entraident pour combattre l'épidémie de coronavirus et faire taire aussi les propagateurs de la «haine».

storybild

Près de Tel-Aviv, l'hôpital Sheba est classé parmi les meilleurs au monde et ses responsables affirment que c'est grâce au travail qu'effectuent les soignants arabes et juifs. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Il n'y a pas de différence entre nous». En Israël, médecins juifs et arabes œuvrent ensemble, côte à côte, en première ligne pour combattre l'épidémie de coronavirus et faire taire aussi les propagateurs de la «haine». Près de Tel-Aviv, l'hôpital Sheba est classé parmi les meilleurs au monde et ses responsables affirment que c'est grâce au travail qu'effectuent les soignants arabes et juifs, dans une société pourtant marquée par les divisions.

«Nous travaillons ensemble avec l'équipe médicale arabe et pas seulement au temps du coronavirus», rapporte Rafi Walden, directeur adjoint émérite de l'établissement. «Sans (les médecins arabes), le système de santé israélien s'effondrerait», affirme-t-il à l'AFP, estimant qu'il n'y a aucune différence entre eux et les soignants juifs.

Une photo virale

Les Arabes israéliens, descendants des Palestiniens restés sur leurs terres après la création d'Israël en 1948 qui représentent environ 20% de la population israélienne, se disent régulièrement victimes de discrimination sociale et dénoncent la loi de l'État-nation qui consacre le caractère juif d'Israël.

Mais ironie du sort au temps du coronavirus, une photo de deux infirmiers faisant la prière devant leur ambulance est devenue virale: l'un, juif, prie tourné vers Jérusalem, l'autre, musulman, agenouillé sur un tapis de prière en direction de La Mecque.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Merci le 30.03.2020 09:35 Report dénoncer ce commentaire

    Ce serait plus correct de dire. Musulman et juif. Que arabe. Juif c est une religion et arabe non.

  • Juif fair le 30.03.2020 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    L'autre ironie est que les arabes ne sont pas considérés comme citoyens d'Israel. Ils acceptent alors leur contribution sans rien leur retourner.

  • @merci le 30.03.2020 12:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non non ils vont trouver le moyen de prouver soit disant qu il existerait bel et bien un adn propre au peuple des peuples.

Les derniers commentaires

  • boston le 30.03.2020 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    Vous confondez religion et origine ? sérieux ? Juif : personne de religion judaïque Arabe : personne originaire de la péninsule arabique

  • Jess le 30.03.2020 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a des arabes juifs comme la plupart de ceux qui sont au maghreb ou en israel.. Juif est une religion non une race...

  • smart le 30.03.2020 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous faite trop rire à écrire Arabe haha faut comprendre qui a des juifs arabes bref cultivé vous un peu

  • @merci le 30.03.2020 12:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non non ils vont trouver le moyen de prouver soit disant qu il existerait bel et bien un adn propre au peuple des peuples.

  • lea le 30.03.2020 11:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soigne-ton les arabes palestiniens aussi ? Ce serait là un vrai moment d’humanité