Association de patients

21 janvier 2021 11:00; Act: 21.01.2021 11:45 Print

«Nous avons besoin d'un calendrier»

LUXEMBOURG - La Patiente Vertriedung somme le gouvernement d'être plus transparent et plus rapide sur la vaccination pour apaiser les patients souvent «désemparés».

storybild

L'ASBL réclame un vrai planning pour les vaccinations.

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous avons besoin d'un calendrier», lance d'entrée la Patiente Vertriedung, dans son communiqué. «La vaccination a, pendant des mois, suscité beaucoup d'espoir» et maintenant que c'est une réalité, «il n'y a aucune planification», regrette l'ASBL qui doit, chaque jour, répondre à de nombreux patients qui ne savent pas ce qu'ils doivent faire. «Beaucoup sont désemparés».

Trois semaines après le lancement de la vaccination, elle réclame que «le gouvernement donne un calendrier à la population avec le timing et les personnes à vacciner». Si les personnels de santé sont vaccinés alors c'est au tour des personnes les plus vulnérables et âgées. Pour ce qui est des personnes âgées, «l'État a les dates de naissance» mais en ce qui concerne les patients à risque, l'ASBL appelle une «coordination avec le corps médical» pour établir une «sélection détaillée».

Sonder «immédiatement» la population

Outre l'ordre des personnes vaccinées, la Patiente Vertriedung pointe un autre problème: celui de la lenteur de la vaccination. Elle s'appuie sur la dernière réponse parlementaire de la ministre de la Santé, Paulette Lenert, qui indiquait que sur les 5 000 invitations envoyées au personnel soignant au 1er janvier pour une vaccination au Hall Victor-Hugo, moins d'un tiers avait débouché sur une prise de rendez-vous au 20 janvier.

Incompréhensible pour les patients qui, eux, veulent se faire vacciner, rétorque l'ASBL, qui propose de demander «immédiatement à l'ensemble de la population si elle souhaite ou non se faire vacciner»: «Cela rendrait la planification plus précise et réduirait le temps perdu entre l'invitation à se faire vacciner et la vaccination».

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Angelo51 le 21.01.2021 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non, pas vraiment. Les vrais rois ce sont les soignants frontaliers qui se permettent de perturber le rythme déjà lent de vaccination. Donc ceux qui n’ont pas répondu devraient déjà être rayés des listes de vaccination et permettre au prochain groupe d’avancer. Ils ne sont pas intouchables, l’Asie regorge de personnel médical qualifié dont beaucoup travaillent dans des hôpitaux allemands et suisses ce qui est un gage de qualité. Mon idée c’est que les soignants sont en train de perdre la sympathie du public.

  • luxembourgbestcountry le 21.01.2021 11:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas besoin

  • G. H. le 21.01.2021 23:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand, pour les plus de 80 ans, la lettre d'invitation à se faire vacciner sera-t-elle envoyée ???

Les derniers commentaires

  • Réaliste le 22.01.2021 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au rythme actuel, il faudra 2 mois pour vacciner rien que le personnel soignant..., autant probablement pour les résidents en maison de repos.. La réponse est simple: pas de vaccins pour les personnes à risques avant le mois de Mai... Et On ne parle pas du reste de la population intéressée..

  • Qu'ils se Taisent le 22.01.2021 10:21 Report dénoncer ce commentaire

    La Patiente Vertriedung joue quel jeu là? Celui du populisme? De l'hypocrisie?? Elle SAIT qu'il y a des problèmes dans tous les pays à cause des soucis à la production chez Pfizer et que tous les pays d'Europe ont dû revoir leur plan de vaccination et maintenant la Patiente Vertriedung prétend du gouvernement un calendrier??? Elle SAIT que c'est impossible à faire. Qu'elle se taise et qu'elle attende comme tout le monde

    • ni pour ni contre le 22.01.2021 11:40 Report dénoncer ce commentaire

      Pourquoi se taire , ils on raison même si le vaccin prend du retard rien n'empêche de déjà préparer l'organisation de la vaccination cela évitera des pertes de temps inutiles .

  • patdevelours le 22.01.2021 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas y aller du tout. Ça fera une dose de plus

  • en retard sur tout sauf les impots le 22.01.2021 08:45 Report dénoncer ce commentaire

    a quand une carte vitale comme nos amis francais , a quand le tiers payant

    • @en retard le 22.01.2021 09:47 Report dénoncer ce commentaire

      on s'en fiche, chez nous c'est gratuit.

  • bernardW le 22.01.2021 07:26 Report dénoncer ce commentaire

    j'irai me faire vacciner quand les médecins et les politiques le feront.

    • marmotte le 22.01.2021 09:37 Report dénoncer ce commentaire

      Très bien, ça fait une dose en plus pour ceux qui sont pas "vulnérables" ou pas assez "vieux".... et si vous chopez le Covid, n'allez pas non plus à l’hôpital et restez chez vous, ça fera une place en plus