Syndrome lié au Covid-19

30 juin 2020 09:41; Act: 30.06.2020 10:11 Print

On en sait plus sur le mal qui touche les enfants

La nouvelle maladie, liée au Covid-19 et touchant les enfants, vient d'être détaillée dans deux études. Elle a fait des centaines de cas et causé plusieurs décès.

storybild

Le symptôme le plus fréquent n'est pas respiratoire: plus de 80% des enfants souffraient en fait de troubles gastro-intestinaux. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux études américaines, publiées lundi, fournissent une description plus documentée qu'auparavant des symptômes de la mystérieuse maladie liée au nouveau coronavirus qui a touché au moins un millier d'enfants dans le monde, appelée syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants (MIS-C). Les deux études, parues dans le New England Journal of Medicine, se fondent sur près de 300 enfants et jeunes de moins de 21 ans ayant eu le Covid-19 (ou fortes suspicions), recensés aux États-Unis entre mars et mai, à la suite d'une alerte lancée au Royaume-Uni fin avril puis par les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) en mai.

Un millier de cas ont été rapportés dans le monde en incluant ces nouvelles études, selon Michael Levin, de l'Imperial College à Londres, dans un éditorial publié par NEJM. Le 15 mai, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies avait rapporté 230 cas en Europe, dont deux décès en France et au Royaume-Uni. Comme on s'en doutait, il est clair que le syndrome apparaît dans un second temps, plusieurs semaines après l'infection par le virus SARS-CoV-2: une étude nationale évoque 25 jours de durée médiane, tandis que l'autre, à New York, indique que la majorité des cas se sont présentés un mois après le pic de la pandémie dans la ville.

Les enfants blancs moins touchés

La maladie est confirmée comme très rare: 2 cas pour 100 000 personnes de moins de 21 ans. Comme déjà observé par les médecins des deux côtés de l'Atlantique, les enfants noirs, hispaniques ou d'origine indienne sont relativement plus touchés que les enfants blancs. Le symptôme le plus fréquent n'est pas respiratoire: plus de 80% des enfants souffraient en fait de troubles gastro-intestinaux (douleurs abdominales, nausées ou vomissements, diarrhée), et beaucoup avaient des éruptions cutanées, surtout les moins de cinq ans.

Tous avaient de la fièvre, très souvent depuis plus de quatre ou cinq jours. Et chez 80% d'entre eux, le système cardiovasculaire était concerné. De 8 à 9% des enfants ont développé un anévrisme des artères coronaires. La plupart des enfants étaient auparavant en bonne santé et n'avaient pas de facteur de risque ou de maladie pré-existante. 80% ont été admis en soins intensifs, 20% ont reçu une assistance respiratoire invasive, et 2% sont décédés.

Au moment des premières alertes, les médecins avaient noté de nombreuses similitudes avec la maladie de Kawasaki, qui touche surtout les nourrissons et très jeunes enfants et crée une inflammation des vaisseaux sanguins pouvant provoquer des problèmes au cœur. Ces nouvelles données confirment que MIS-C et Kawasaki ont des points communs, mais que le nouveau syndrome atteint généralement des enfants plus âgés, et déclenche des inflammations plus intenses. Le mystère demeure sur la cause du syndrome, qu'on soupçonne liée à une réponse anormale du système immunitaire.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Une opinion le 30.06.2020 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    Plus je lis de ce virus, plus je pense qu'il s'agit d'une arme biologique parfaite (mais fabriquée par qui?), que les nazis auraient approuvé. À mon avis, un virus 'naturel' ne se comporterait pas de cette façon, ne se cacherait pas dans la population de manière si insidieuse (avec une période d'incubation si longue et aucun symptôme en certaines personnes) et ne ciblerait pas les personnes agées, les noirs, les hispaniques les obèses, etc. C'est trop, c'est vraiment trop. Trouvez et punissez les responsables, svp !

  • Sainte Barbe le 30.06.2020 13:58 Report dénoncer ce commentaire

    Bientôt le vaccin obligatoire de Bill Gates, merci Monsieur Bettel, vous êtes gentil de penser à nous.

  • lili le 30.06.2020 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Curieux de savoir combien d'enfants hospitalisées au GDL !

Les derniers commentaires

  • bonsens le 01.07.2020 07:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca n’a rien à voir avec une arme biologique, faut vraiment arrêter avec vos visions naïves du monde. Ça fait des années qu’on nous dit que la planète est en danger. Maintenant c’est le début

  • zaza57 le 01.07.2020 00:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arrêtons de nous voiler la face. Ce virus est bel et bien la, tjs là, autant qu'avant. sauf que maintenant on a du gel et des masques..alors on peut reprendre une vie normale! mais non! ça n'est pas possible. tout simplement il faut protéger nos enfants afin qu'ils ne contaminent pas leurs aînés! ceux qui croient que les parents veulent rester à la maison aux frais de la princesse, n'ont rien compris. peut-être ne sont-ils pas parents! mes enfants ne sont pas retournés à l'école étant à risque. mais je n'ai aucune aide. pour moi, parents l'important est la santé, on galère un peu. mais arrêtez de dire que certains vivent au crochet de la CNES!

  • gloubiboulga le 30.06.2020 18:58 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis le temps qu'on fait les cons, il arrive un moment ou il faut payer, mère nature se révolte ...pourquoi vous étonner

  • alexo le 30.06.2020 16:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les blancs sont Moins toucher que les noirs je crois que nous avons toucher le fond. Je crois bien que certaines personnes on des missions bien spécifique sur cette planète je sais pas à quoi il joue mais en tout cas ils vont dans une maivaise direction. L’ordre mondial ne ce fera pas qu’on soit Bien clair !!

    • @alexo le 30.06.2020 18:23 Report dénoncer ce commentaire

      La peau des roux est plus sensible au cancer de la peau. Les hommes meurent 2 fois plus souvent que les femmes du covid. Certaines maladies comme le diabete touchent plus les noirs que les blancs. Ce sont des données objectives dans un cadre médical. Pas de quoi en faire un fromage. Certaines populations ont des particularites genetiques qui peuvent les rendre plus ou moins sensibles à certaines maladies, ou pour lesquelles un medicament marche plus ou moins bien. Qu on y prete attention est une bonne chose pour les malades.

  • Outsider le 30.06.2020 14:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ok 1 minute de ma vie perdue sans pour autant avoir appris qch de concret!