Coronavirus aux États-Unis

08 octobre 2021 14:53; Act: 08.10.2021 15:03 Print

Pas de greffe tant qu’elle n’est pas vaccinée

Un centre de transplantation du Colorado a décidé de «désactiver» les patients figurant sur liste d’attente qui n’ont pas reçu le vaccin contre le Covid.

Sur ce sujet
Une faute?

Cette décision illustre le mur de plus en plus haut auquel se heurtent les personnes non vaccinées. Un hôpital du Colorado a en effet décidé de ne plus proposer de greffe aux patients n’ayant pas reçu le sérum contre le Covid-19. Et ce «dans presque tous les cas», rapporte le Washington Post. L’établissement dit avoir pris cette mesure en s’appuyant sur plusieurs études démontrant que le Covid-19 avait des effets ravageurs sur les greffés: les décès de personnes contaminées seraient 20 à 30% plus nombreux.

C’est Tim Geitner, élu républicain du Colorado, qui a mis en lumière cette décision, qu’il juge «dégoûtante» et discriminatoire. Le politicien a évoqué le cas d’une habitante en attente d’une greffe de rein et éconduite par l’UCHealth du Colorado. Cette femme a reçu la semaine dernière une lettre qui lui annonçait qu’elle avait été «désactivée» de la liste d’attente et qu’elle avait 30 jours pour commencer son processus de vaccination. Dans le cas contraire, son nom serait tout bonnement rayé de la liste.

«On me force à prendre une décision»

Leilani Lutali a confirmé à 9News avoir reçu la fameuse missive. «On me force à prendre une décision que je ne suis pas à l’aise de prendre pour pouvoir vivre», dénonce-t-elle. La patiente confie être préoccupée par les répercussions supposées du vaccin sur sa santé et dit refuser de le faire pour des raisons religieuses. Selon CBS4, Leilani Lutali et sa donneuse cherchent d’autres solutions en dehors du Colorado. La patiente souffre d’une maladie rénale en phase terminale et a probablement besoin d’une dialyse ou d’une greffe pour survivre.

De son côté, l’UCHealth confirme que presque tous ses receveurs de greffes et donneurs d’organes doivent être vaccinés contre le coronavirus, en plus d’autres vaccinations et exigences sanitaires. D’autres centres de greffe aux États-Unis ont des politiques similaires ou sont en train de les adopter, assure Dan Weaver, porte-parole. Aux États-Unis, plus de 100 000 personnes sont dans l’attente d’une greffe chaque année. En 2020, seuls un quart des patients en liste d’attente en ont reçu une.

(L'essentiel/joc)