Chine

11 août 2020 09:02; Act: 11.08.2020 13:13 Print

Pékin accueille une exposition sur le coronavirus

Près de 200 œuvres faisant l’éloge de la lutte des Chinois contre la pandémie du Covid-19 sont exposées au Musée national depuis le 1er août.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Des infirmières et des soldats le poing levé, devant un drapeau rouge qui rappelle les grandes heures du maoïsme: à Pékin, une exposition tout à la gloire du parti au pouvoir honore le combat des Chinois contre le coronavirus. Depuis la découverte de l’épidémie à Wuhan (centre) à la fin de l’an dernier, le Parti communiste chinois (PCC) cherche à donner en modèle sa lutte contre le Covid-19, dans une Chine qui a pratiquement éradiqué la maladie, si l’on en croit les chiffres officiels.

Au Musée national de Chine, qui donne sur l’immense place Tiananmen, une exposition baptisée «L’Union fait la force» rassemble près de 200 œuvres – peintures, sculptures, ou calligraphies, dans le plus pur style du réalisme socialiste. Ces créations font revivre l’atmosphère de crise qui s’est emparée du pays à partir du 23 janvier, lorsque Wuhan et sa province se sont retrouvées en quarantaine, laissant plus de 50 millions d’habitants face à des hôpitaux débordés.

Missive présidentielle

Pendant plusieurs semaines, le pouvoir a donné une impression de flottement, le président Xi Jinping disparaissant même des médias où il est habituellement omniprésent. Mais l’exposition se concentre sur la réaction du régime à la situation d’urgence. Parmi les vastes toiles exposées, un tableau intitulé «Réponse à leur lettre adressée au secrétaire général» montre une infirmière en extase en train de lire à ses collègues une missive de Xi Jinping, secrétaire général du PCC.

Au centre de la salle, une sculpture exhibe des soldats grandeur nature en train de débarquer d’un avion pour se rendre au secours des habitants. Les uniformes évoquent à s’y méprendre une scène de la Longue marche, un des hauts faits de la légende maoïste des années 1930. «Même s’ils ne travaillent pas en première ligne dans la bataille contre le Covid-19, les artistes ne ménagent pas leurs efforts pour exposer les actes héroïques de ceux qui y sont», salue le quotidien de langue anglaise China Daily.

Plus émouvante, une toile représente une infirmière, masque sur le visage, en train d’ajuster la combinaison intégrale d’un collègue. Une autre affiche en gros plan montre le visage du plus célèbre expert médical du pays, le très médiatique Zhong Nanshan, avec une larme qui coule au-dessus de son masque. Sobre, la vignette le présente simplement en tant que «Membre du Parti».

Un autre héros est absent de l’exposition: le docteur Li Wenliang, un médecin de Wuhan qui avait donné l’alerte fin décembre sur l’apparition d’un nouveau coronavirus, avant d’être interrogé par la police qui l’accusait de propager des rumeurs. La mort du médecin de 34 ans, décédé du virus le 7 février, a donné lieu à une rare mais brève contestation du régime sur les réseaux sociaux. L’exposition, qui s’est ouverte le 1er août pour une durée de deux mois, n’est pas ouverte aux étrangers: on n’accède au musée que sur réservation en donnant obligatoirement un numéro de carte d’identité chinoise.

Un ballet Covid

Devant un public clairsemé, un tableau équivoque intitulé «Zone de quarantaine» évoque la surveillance extrême sous laquelle se retrouve la Chine du fait du combat contre le virus: on y voit un homme passer la main à travers des barreaux, derrière un panneau indiquant «Prière de montrer votre carte d’accès». D’autres manifestations culturelles illustrent la bataille livrée contre l’épidémie.

Après huit mois de fermeture, l’opéra national de Pékin a rouvert la semaine dernière avec un ballet intitulé «Voler face au vent», qui «exprime le respect et la gratitude du peuple» envers le personnel soignant, comme l’a expliqué Feng Ying, directrice du ballet national, à l’agence de presse CNS. À Wuhan, une salle rassemble des objets emblématiques de l’épidémie dans le berceau du Covid-19, comme des combinaisons intégrales recouvertes de graffitis.

Aux antipodes des œuvres rassemblées au Musée national de Chine, une exposition au Centre Ullens pour l’art contemporain (UCCA) à Pékin regroupe des artistes internationaux à la vision nettement plus décalée. L’exposition baptisée «Méditations en période d’urgence» présente une vidéo de 2014 du Français Pierre Huyghe, «Untitled (Human Mask)», montrant un singe errant dans un restaurant vide au Japon après la catastrophe de Fukushima.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chine Aujourd'hui le 11.08.2020 20:36 Report dénoncer ce commentaire

    La Chine a battu le coronavirus, comment? Grace à un pouvoir centralisé, à des décisions politiques sans blah blah, un peuple discipliné (soumis pour certains), des dizaines de milliers de médecins et d'infirmières mobilisés des autres régions, à la construction d'hôpitaux spécialisés, à l'utilisation d'applications pour smartphones sans se soucier de la privacy (problème qui concerne seulement les occidentaux) et qui ont prouvé leur efficacité dans le contexte chinois.. chez nous ça ba durer jusqu'en 2030

  • toto le 11.08.2020 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On me dit que l’expo était déjà prête en novembre dernier

  • Les chiffres parlent le 12.08.2020 11:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est leur résultat qui compte dans la lutte contre le covid-19, qui justifie leur méthode. En tout cas ils ont raison d'avoir le sourire maintenant en comparant leurs chiffres avec ceux des pays qui les ont attaqués, les USA en tête.

Les derniers commentaires

  • Les chiffres parlent le 12.08.2020 11:29 Report dénoncer ce commentaire

    C'est leur résultat qui compte dans la lutte contre le covid-19, qui justifie leur méthode. En tout cas ils ont raison d'avoir le sourire maintenant en comparant leurs chiffres avec ceux des pays qui les ont attaqués, les USA en tête.

  • toto le 11.08.2020 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On me dit que l’expo était déjà prête en novembre dernier

  • Chine Aujourd'hui le 11.08.2020 20:36 Report dénoncer ce commentaire

    La Chine a battu le coronavirus, comment? Grace à un pouvoir centralisé, à des décisions politiques sans blah blah, un peuple discipliné (soumis pour certains), des dizaines de milliers de médecins et d'infirmières mobilisés des autres régions, à la construction d'hôpitaux spécialisés, à l'utilisation d'applications pour smartphones sans se soucier de la privacy (problème qui concerne seulement les occidentaux) et qui ont prouvé leur efficacité dans le contexte chinois.. chez nous ça ba durer jusqu'en 2030

    • @Chine le 12.08.2020 08:34 Report dénoncer ce commentaire

      Tu es le bienvenue là-bas. Tu seras le parfait citoyen. Et puis à ton arrivée tu auras même la chance d'être mis en quarantaine pour au moins 2 semaines dans un bel établissement à tes frais.

  • Eschois le 11.08.2020 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle mascarade! Et tout ça sous l'oeil " bien veillant " du parti... Je ne sais pas s'il faut en rire ou en pleurer en pleine pandémie.

  • Rock le 11.08.2020 14:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mais ils sont normaux ou quoi?! non ils sont pas