Combats du futur

29 novembre 2021 13:58; Act: 29.11.2021 14:13 Print

«Plus jamais ça!»: le cri de l'OMS face au Covid

Une session spéciale de l‘Organisation mondiale de la Santé se consacre à élaborer un instrument unifié pour lutter contre l’apparition hypothétique de futures pandémies.

storybild

Le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. (photo: REUTERS)

Sur ce sujet
Une faute?

«Plus jamais ça!»: le chef de l’OMS a appelé lundi, les nations à établir un accord sur les pandémies pour que les générations futures soient mieux armées pour les combattre, près de deux ans après l’éruption du Covid.

«Tout cela se reproduira à moins que vous, les nations du monde, ne vous unissiez pour dire d’une seule voix: plus jamais ça!», a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, à l’ouverture de la réunion exceptionnelle de l’Assemblée mondiale de la santé – organe décisionnel suprême de l’Organisation mondiale de la santé qui rassemble ses 194 membres. Cette réunion de trois jours n’est que la seconde session spéciale de l’Assemblée mondiale de la santé.

Les membres de l’OMS sont convenus, dimanche, de lancer des négociations en vue de créer un instrument international pour mieux prévenir et combattre les pandémies. Au cours de la réunion, qui doit durer trois jours, les membres de l’OMS doivent officiellement valider ce projet d’accord.

«Le moment est venu de nous élever au-dessus de cette pandémie et de laisser un héritage aux générations qui nous suivront», a souligné Tedros Adhanom Ghebreyesus.

«Le Covid n’en a pas fini avec nous»

«L’émergence d’Omicron est un autre rappel que le Covid n’en a pas fini avec nous», a-t-il poursuivi, en relevant que le monde ne devrait pas avoir besoin «d’un autre rappel à l’ordre». Le nouveau variant Omicron «montre pourquoi le monde a besoin d’un nouvel accord», a-t-il dit.

Le projet d’accord sur lequel les membres de l’OMS se sont mis d’accord, dimanche, de façon informelle, prévoit la création «d’un organe intergouvernemental» en vue de rédiger et négocier «une convention, un accord ou un autre instrument international de l'OMS sur la prévention, la préparation et la riposte face aux pandémies». Un rapport intermédiaire est attendu pour mai 2023. Le résultat devrait être sur la table pour l’Assemblée mondiale de la santé de mai 2024.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lulu le 29.11.2021 15:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus jamais une stratégie basée que sur les vaccins: c’est un fiasco total ! Fondation Pescator : 9 positifs, presque tous vaccinés, certains à l’hôpital. Tout ça parce que les vaccinés ne se testent plus … et que le gouvernement leur permet de faire circuler le virus. Bravo !

  • JP L le 29.11.2021 19:05 Report dénoncer ce commentaire

    L’OMS a démontré depuis le début de cette pandémie sa complète incompétence (transmissions par contact longtemps privilégiée plutôt que par aérosols, …), étalé ses avis contradictoires et son incapacité à enquêter sérieusement sur l’origine de cette crise (ignoble complaisance face aux despotes chinois). Lui confier plus de responsabilités serait suicidaire et contraire à toute rigueur scientifique.

  • En gros le 29.11.2021 16:20 Report dénoncer ce commentaire

    Les pays signataires délégueraient une partie de leur pouvoir a l'OMS en cas de (risque potentiel de) pandémie, c'est a dire avec un variant tout les 6 mois, définitivement. Voila les prémisses d'un pouvoir mondial qui se met doucement en place. Tout se passe comme prévu.

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 30.11.2021 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    Tous les moyens sont bons pour semer la terreur et s'assurer un budget conséquent pour les années a venir. L'église l'avait compris à l'époque, les activistes l'ont compris récemment et maintenant l'OMS l'a compris aussi. À qui le tour suivant?

  • mascarade le 30.11.2021 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    OMS mafia mondiale depuis qu'ils sont financés par les privé et les lobby.

  • eric le 30.11.2021 01:35 Report dénoncer ce commentaire

    Langage purement Orwelien. En traduction libre, ça donne Plus jamais ça!: le cri de l'OMS contre les réminiscences de liberté encore existante à l'Ouest. Une session spéciale de l‘Organisation mondiale de la Santé se consacre à élaborer un gouvernement mondial pour lutter contre les peuples et les asservir à jamais. Premier acte; création des Nations Unis. 2ème, création de l'ONU. On est au 3ème, la solution finale. Réveillez-vous citoyens !

    • @eric le 30.11.2021 10:19 Report dénoncer ce commentaire

      Pour votre culture générale, les Nations Unies, c'est la même chose que l'ONU. On dit Nations Unies en langage courant comme abréviation de Organisation des Nations Unies (ONU). Du coup votre description de votre complot fait un peu bizarre....

  • @Lulu le 29.11.2021 22:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Juste une remarque : l'an dernier à la même période on avait plus de cas et de décès malgré des mesures beaucoup plus restrictives et une souche du covid moins contagieuse. Même si le vaccin ne marche pas à 100% il limite la casse. A titre personnel je connais un médecin vacciné qui s'est retrouvé à l'hosto avec le covid qui explique que sans le vaccin c"était plutôt à la morgue qu'il serait.

    • Kais le 01.12.2021 15:11 Report dénoncer ce commentaire

      il a une boule de cristal pour affirmer cela ?

  • la nature. . le 29.11.2021 22:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il plaisante ça a marché une fois .Deplus ils sont complices chose normal.