Coronavirus aux Pays-Bas

06 juin 2020 12:24; Act: 06.06.2020 12:31 Print

Pointés du doigt, des milliers de visons abattus

Les Pays-Bas ont démarré, samedi, l'abattage de plus de 1 500 visons d'un élevage où des cas de Covid-19 ont été signalés chez les petits mammifères

storybild

Les autorités aux Pays-Bas ont établi, en mai, que deux employés de ces élevages avaient «très probablement» contracté le Covid-19 via des visons. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités néerlandaises ont démarré, samedi, l'abattage de plus de 1 500 visons d'un élevage où des cas de Covid-19 ont été signalés chez les petits mammifères, après qu'un juge eut rejeté la veille une demande de défenseurs des animaux.

L'abattage des animaux a par conséquent «commencé aujourd'hui (samedi) dans un élevage de visons à Deurne», dans le sud des Pays-Bas, a déclaré Frederique Hermie, une porte-parole de l'organisme chargé de la sécurité alimentaire et sanitaire (NVWA). «Cette entreprise compte environ 1 500 femelles, qui ont chacune quatre à cinq petits», a indiqué Mme Hermie, ajoutant que les animaux sont tués à l'aide de monoxyde de carbone.

L'abattage des visons dans les neuf autres élevages contaminés se poursuivra au cours de la semaine. Les autorités ont établi en mai que deux employés de ces élevages avaient «très probablement» contracté le Covid-19 via des visons.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • moboutou le 06.06.2020 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Honte aux Pays Bas d'autoriser encore cet élevage et abattage cruel ! On se croirait en Chine, sauf qu'ils ne les bouffent pas et prennent seulement la fourrure ! A quand l'interdiction des manteaux de fourrure. Beaucoup de grand couturier ont fait l'effort de ne plus utiliser de la vrai fourrure seulement du synthétique et c'est très bien. Faut quand même être une femme "débile dans sa tête" pour porter encore du vison !!! Honte au gouvernement hollandais de permettre cela et à l'Europe également !

  • résident le 06.06.2020 18:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ces humains la pire des espèces!!

  • Pareil mais... le 08.06.2020 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est bien beau ça, d’accuser les femmes... il n‘y a pas que les femmes qui portent des fourrures d’ailleurs. Ces manteaux bien chauds d’hiver, remplis de vraies plumes avec la capuche à fourrure, n’est-ce pas quelque chose de très prisé par la gente masculine? Personnellement, j’ai vu plus d’hommes que de femmes avec de la vraie fourrure l’hiver dernier.

Les derniers commentaires

  • pralin le 08.06.2020 17:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Où la pétition pour arracher la peau à qui porte les vrais fourrures ? C’est plus logique hahahah

  • pralin le 08.06.2020 17:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour moi sont pas des mamies , sont des pétasses qui aiment se pavaner avec leur manteau et la peau de vison au tour du cou , est-ce qu’elles savent au moins qu’est ce que c’est un vison ? Et la souffrance d’arrachement de la peau encore vivants ?

  • egoisme le 08.06.2020 16:40 Report dénoncer ce commentaire

    quand il y a une petition pour l'interdiction de la vente de la fourure, perone ne va la signer, on a beaucoup de mal a faire atteindre les quequel milliers de signature demandé pour le debat, alors ou allons... triste monde

  • PaysBasDeLadrogueEtSoufranceAnimal le 08.06.2020 13:14 Report dénoncer ce commentaire

    Les pratiques chinoises ne sont pas loin de chez nous finalement. A-t-on réellement besoin de vison pour se vétir. Est-ce un si gros sacrifice d'arrêter ce n'importe quoi ?

  • terraterre le 08.06.2020 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore un génocide fondé sur une supposition. L’homme la pire des espèces.