Coronavirus

20 mars 2020 20:16; Act: 20.03.2020 20:18 Print

Pourquoi le bilan est-​​il si lourd en Italie?

Plusieurs facteurs seraient en cause: moyenne d'âge élevée du pays, organisation sanitaire, mode de comptage des personnes contaminées et décédées...

Sur ce sujet
Une faute?

Le record mondial de morts liées au coronavirus –plus de 4000 morts– détenu par l'Italie, premier foyer européen de la pandémie, est lié à plusieurs facteurs selon les scientifiques: moyenne d'âge élevée du pays, organisation sanitaire, mode de comptage des personnes contaminées et décédées.

Une population âgée

Le coronavirus, dont la forme la plus grave concerne les personnes âgées ou atteintes d'autres pathologies, tue donc logiquement plus de malades en Italie, pays dont la population est la plus âgée au monde après le Japon.

Selon les derniers chiffres de vendredi, l'Italie dénombre plus de 47 000 cas et 4032 décès, le taux de létalité du coronavirus (nombre de patients morts par rapport au total de personnes infectées, selon les chiffres officiels) s'établissant à 8,3%.

«On constate une mortalité considérablement plus élevée dans les pays ayant des populations plus âgées par rapport aux pays plus jeunes», explique la démographe et professeur de Santé publique Jennifer Downd. Dans ses travaux publiés mercredi sur le site du Forum économique mondial, la chercheuse de l'université d'Oxford relève une «puissante interaction entre démographie et mortalité pour le Covid-19».

Elle avance que les mesures de distanciation sociale visant à ralentir la transmission du virus devraient tenir compte «à la fois de la composition de la population par âge, des contextes locaux et nationaux ainsi que des liens sociaux entre les générations». Pour lutter contre la pandémie, elle suggère donc de s'assurer «que le virus n'entre pas en contact avec les personnes âgées, pour lesquelles il peut assez facilement s'avérer mortel».

Or, en Italie la «famille élargie est l'un des piliers de la société où les grands-parents vont chercher leurs petits-enfants à l'école, les gardent, font peut-être les courses de leurs enfants de 30 à 40 ans, s'exposant dangereusement à la contagion», analyse-t-elle.

Touchée avant les autres

Variable sans réel fondement scientifique, le fait que l'Italie ait été frappée très tôt par la pandémie (juste après la Chine) est toutefois pris en compte par les experts.

«Quand on me demande pourquoi l'Italie, je réponds qu'il n'y a pas de raison particulière», a déclaré le professeur Yascha Mounk de l'université américaine Johns Hopkins sur la chaîne canadienne CBC. «La seule différence est que la contagion y est arrivée une dizaine de jours plus tôt qu'en Allemagne, aux États-Unis, au Canada et si ces pays ne réagissent pas rapidement et de manière décisive, ils deviendront ce que l'Italie est aujourd'hui», assure-t-il.

Certains experts considèrent aussi que le pays a été pris «par surprise», sans avoir le temps de se préparer, contrairement à ses voisins. Les services hospitaliers se sont donc vite retrouvés saturés et les médecins ont dû se mettre à choisir qui soigner, comme en ont témoigné dans les médias plusieurs d'entre eux en Lombardie.

Pression sur le système sanitaire

Les spécialistes ne cessent de le répéter: la hausse rapide de la létalité du Covid-19 constatée en Italie, particulièrement en Lombardie, foyer de la pandémie dans la péninsule, est la conséquence du nombre sans précédent de malades ayant simultanément besoin de prise en charge en soins intensifs, qui plus est pour une durée moyenne de plusieurs semaines.

Dans des conditions aussi critiques, la priorité est donnée aux patients qui ont une plus grande chance de survie, ce qui signifie que la qualité des soins décroît, alors même que le système sanitaire lombard est jugé performant.

Mode de comptage différent

Selon des experts, le taux de létalité en Italie s'explique aussi par la politique de dépistage qui, selon le gouvernement, doit être réalisé «seulement sur les personnes symptomatiques». Un choix qui exclut des statistiques les personnes potentiellement positives mais ne présentant pas ou peu de symptômes.

Tel n'est pas le cas des pays qui, comme l'Allemagne ou la Corée du Sud, ont opté pour un dépistage large qui a permis de détecter de nombreuses personnes infectées, alors qu'elles ne présentaient presque aucun symptôme. De ce fait, le taux de mortalité a chuté à mesure que le nombre de cas bénins était comptabilisé.

Par ailleurs, l'Italie a fait le choix d'intégrer dans le nombre total de décès aussi bien les patients morts du Covid-19 que ceux, positifs au coronavirus, mais morts d'une autre pathologie, une politique qui n'est pas forcément celle d'autres pays.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vincent le 20.03.2020 22:19 Report dénoncer ce commentaire

    L'Italie est aussi un pays entretenant des relations économiques assez poussées avec la Chine, notamment dans la zone de Wuhan. De là à penser que des émissaires chinois ont véhiculé le virus en Italie ...

  • user le 20.03.2020 21:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Partant du fait que les pays ne comptent pas de la même manière ni les infectés ni les personnes décédées, pourquoi publier des statistiques toutes les 5 min en comparant les pays alors que ça ne veut rien dire?

  • Nathielux le 20.03.2020 23:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les 3400 usines ou ateliers de contrefaçon remplies de chinois qui se trouve dans la région, ne sont t elles pas aussi peut-être une des sources de contamination ?

Les derniers commentaires

  • jesuisfandevous le 26.03.2020 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comptage à revoir ici ! Un peu louche quand même moi je trouve

  • Mauvaise stratégie le 21.03.2020 12:56 Report dénoncer ce commentaire

    Pour Lutter efficacement il faut des masques, des gants, des lunettes et une combinaison. Il faut tout désinfecter et tester tout le monde. Sinon ça va durer des mois et des mois. Ils faisaient ça en Chine et regardez le temps que ça à pris. Je ne comprends pas ces choix. L'économie va couler.

    • Evident le 22.03.2020 19:13 Report dénoncer ce commentaire

      Hormis si le but est de faire tomber le système

  • Le Français le 21.03.2020 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    Parce que l'Italie/l’Espagne sont des pays de culture latine forte. Ça s'embrasse et se colle pour tout ou rien. Les liens fraternels et amicaux sont forts et entrainement plus facilement des contacts que dans les pays nordiques ou de l’extrême orient où la distance et de rigueur. De plus la rigueur et le respect des règles est également optionnel de par chez nous. Il n'y a cas voir le confinement actuel et celui en place en Chine. Bon courage à tous !

  • wheelgeek57 le 21.03.2020 09:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout ça parce que les pays on ignorés les cries à l’aide des corps médicaux. Ça fait longtemps qu’ils appellent à l’aide au manque de matériels et à la fatigue et aux heures non payé et des conditions déplorables. Mais il n’y a que l’argent qui compte. Le reste est balayé d’un revers de main. Aujourd’hui même avec tout l’or du monde vous n’êtes pas à l’abri du virus. En France ils ont gazés le personnel médical qui demandait des moyens. Aujourd’hui ils sont sollicités comme jamais. A bon entendeur.

  • Carl le 21.03.2020 00:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg le système de comptage est pareil que celui d’Italie, on ne fait les tests que s’il y a des symptômes.... Le Luxembourg n’a rien compris..., il prend cette pandémie à la légère. Il n’y a même pas de masques de disponible... Tout le monde devrait bien sûr porter des masques, car on ne peut pas savoir qui est contaminé ou pas !!!

    • l'amoroso le 21.03.2020 09:57 Report dénoncer ce commentaire

      D'où détenez-vous toutes ces fausses infos. C'est très grave de raconter de telles conneries.

    • Yann L le 21.03.2020 12:01 Report dénoncer ce commentaire

      Très grave de quoi ? Buvez un verre d'eau fraiche Gigi l'amoroso , détentez vous et restez polis!