Confinement au Luxembourg

24 mars 2020 11:50; Act: 24.03.2020 12:17 Print

Rester chez soi oui, mais attention à l'immobilité

LUXEMBOURG - La sédentarisation crée des risques pour la santé mentale, mais aussi physique. Embolie pulmonaire, caillot, problèmes de dos... faites attention.

storybild

Thromboses, hypertension, lumbago, dépression, syndrome post-traumatique: les risques d'une mauvaise hygiène de vie en confinement sont nombreux, mais facilement évités. (photo: iStock)

Sur ce sujet
Une faute?

En épidémiologie, on appelle ça la «compétition des risques»: quand le plus grave est maîtrisé, soit la propagation du virus grâce au confinement, on voit apparaître des problèmes collatéraux, ici liés à la sédentarisation. Nous l'avions écrit lundi, lorsque l'on est confiné, on subit une multitude d'effets psychologiques. Le confinement serait même «une torture psychologique» selon une médecin de Luxembourg-Ville interrogée par L'essentiel. Mais il n'y a pas que le mental qui pourrait être affecté par la situation exceptionnelle.

«Nous n'avons aucun recul, mais des indices nous inquiètent déjà concernant les thromboses, ces caillots qui apparaissent dans les jambes lors d'immobilité prolongée», alerte un médecin spécialisé cité par des médias en Suisse. Non traitée, elle peut dégénérer en embolie pulmonaire et être fatale. Outre bouger et bien s'hydrater, le praticien recommande de ne pas prendre le problème à la légère.

Une attention particulière à sa posture et au mouvement est aussi soulignée. De nombreux problèmes de dos, liés par exemple à du télétravail «avachi dans le canapé», peuvent apparaître. Or, la plupart des gens évitent désormais de recourir au personnel de soins pour ne pas le surcharger. «À terme, on pourrait donc voir apparaître des complications liées à la rupture de l'accès aux soins de personnes souffrantes», craint un spécialiste-urgentiste qui évoque aussi des problèmes d'hyperglycémie ou d'hypertension liés au dérèglement de l'alimentation.

(nc/L'essentiel/Covermédia)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Papounet le 24.03.2020 12:24 Report dénoncer ce commentaire

    L'idéal serait que tout le monde deviennent intelligent : sortir pour respirer et se dégourdir les jambes mais sans parler avec les gens ni même les approcher. On peut encore rêver, non ?

  • Atterte Marc le 24.03.2020 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis tout à fait d'accord avec les mesures prises au Luxembourg. Pour ma part je sors 1peu tt les jours Mais EN Respectant les Règles émises par les Autorités Lux.

  • patience le 24.03.2020 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    comme si le bureau nous soignait... à la maison, chez nous on bouge plus qu'au bureau.

Les derniers commentaires

  • Marina le 24.03.2020 19:03 Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes également confinés dans plusieurs villes en Ukraine. Notre chaîne télé Ukraina Kultura, diffuse un programme fait pour l'entraînement du cerveau! En effet nous avons droit à 12 heures d'échecs. C'est passionnant je vous assure. Ils ont même remis la victoire de Fischer.

  • gardons les proportions le 24.03.2020 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Jusqu'ici, ce coronavirus a tué un peu plus de 15000 personnes dans le monde entier. Par année, l'obésité tue 2,8 millions de personnes dans le monde entier (OMS: https://Nous risquons en effet de sortir de cette crise avec des problèmes de santé qui seront très difficiles à combattre (mais moins alarmantes pour l'opinion publique que des décès soudains suite à un virus inconnu), qui mettront nos systèmes de soins sous grande pression (sur la durée, pas dans l'immédiat; peu de gens applaudiront encore le personnel soignant dans 2 ans, je pense...).

    • Le Belge, une fois le 26.03.2020 07:27 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait! Bon commentaire.

  • dan weiler. le 24.03.2020 16:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sans oublier la tendance à grignoter. donc embonpoint, diabète cholestérol.... vont avoir du boulot les médecins à la fin du confinement...

  • bonsens le 24.03.2020 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est quoi le délire, il n’y a aucun risque à rester chez soi. C’est juste ennuyeux

  • Cyclo le 24.03.2020 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je vois le taux obésité au GDL, je comprend que le confinement arrange la grande majorité de la population. Pour éviter les volumes des caddy qui dépassent la taille des coffres des SUV, il serait préférable de demander aux luxembourgeois de se rendre à vélo au cactus.

    • @Cyclo le 24.03.2020 21:12 Report dénoncer ce commentaire

      Le taux d'obésité n'est pas différent de celui de la France, Belgique ou de l'Allemagne.