Coronavirus en France

27 mai 2020 18:09; Act: 27.05.2020 18:18 Print

Sa location est refusée parce qu'il vient de Mulhouse

Un Mulhousien qui voulait louer un gîte en Bretagne cet été a vu le propriétaire lui refuser la location en apprenant qu'il était originaire d'Alsace, région classée en rouge.

storybild

Un Mulhousien a vécu une drôle de mésaventure.

Sur ce sujet
Une faute?

«J'avais fait un voyage dans le cadre de mon travail en forêt de Brocéliande et j'avais beaucoup aimé le coin, j'avais envie de faire découvrir les lieux à des proches», explique Jacques Lindecker, qui avait dans un premier temps raconté ses déboires au journal L'Alsace et à France Bleu.

«J'avais donc trouvé une location, un gîte charmant dans le petit village de Saint-Guyomard (NDLR: Morbihan). J'ai appelé le propriétaire et on a eu un super contact, franc, direct, très bien», poursuit M. Lindecker, qui est romancier et chroniqueur littéraire. «Mais quand je lui ai envoyé ensuite un mail de confirmation, je lui ai dit comme un sourire qu'entre Alsaciens et Bretons nous avions des liens et que j'étais ravi de venir découvrir sa région», ajoute-t-il.

«C'est de la discrimination, du délit de faciès»

«Et là, il m'a répondu qu'après discussion avec sa femme, comme on habite en zone rouge, il ne souhaitait plus donner suite à ma demande, que ça représentait un danger pour ses enfants et que la sécurité de leur famille et des familles occupant leur gîte était une priorité», se désole M. Lindecker.

«C'est de la discrimination, du délit de faciès, presque du racisme... Cela me gêne beaucoup cette peur qui part dans des délires, ça devient contre-productif, ça nous sépare», regrette-t-il encore. Jacques Lindecker tient toutefois à «ne pas généraliser» et cet habitué de la Bretagne a trouvé sans difficultés une autre location.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Spontz le 27.05.2020 19:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vu le pourcentage de Franciliens dans sa clientèle potentielle, il ne trouvera pas chaussure à son pied, en plus du côté discriminatoire de sa décision.

  • Dede le 27.05.2020 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il fait de la discrimination, mais son gîte est il propre et bien désinfecté pour la sécurité des gens ça c est à voir car le virus est partout

  • Cécile le 27.05.2020 19:21 Report dénoncer ce commentaire

    Pour du délire, c'est du délire! Et tout cela pour si peu de décès et de contaminés, mondialement parlant. Je sais très bien qu'en disant cela, je vais avoir droit à une levée de boucliers des bien-pensants qui connaissent truc ou machin qui a été atteint. La vérité est toujours difficilement supportable, j'en conviens. Je ne la possède pas! Mais elle ne se cantonne pas à notre seul entourage. Mission accomplie pour les politiques et médias qui nous ont mis dans cet état de paranoïa. Les citoyens, quelque soit le pays, en sont arrivés à se méfier du voisin, du cousin, du frère, des parents...

Les derniers commentaires

  • FullmétalJF le 28.05.2020 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    En théorie, j'estimerai toujours que le propriétaire a le droit louer son bien à qui il veut et sans devoir se justifier, pour autant que les refus soient courtois et non insultants, mais dans ce cas-ci, je trouve que c'est ahurissant.

  • madame soleil le 28.05.2020 11:50 Report dénoncer ce commentaire

    Il fallait s'en douté...

  • Le camping c'est la vie le 28.05.2020 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    Louez un camping car/caravane, les airs de camping seront ravis de vous recevoir, en toute sécurité. Le prix de l'essence est faible, les routes agréables. Si les hotes ne veulent pas de votre argent c'est qu'ils n'en ont pas besoin... Ces gens ne devraient bénéficier d'aucune aide de l'état, c'est leur choix de ne pas travailler.

    • @le camping le 28.05.2020 14:15 Report dénoncer ce commentaire

      Sauf qu'avec une limite de 100km tu ne vas pas loin...

  • Chan le 28.05.2020 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certaines personnes ont très peur du virus. Hier en allant à mon rdv chez le docteur Stéphanie Bil à Esch, je n'ai même pas pu y entrer, elle m'a facturé 47€ juste pour une ordonnance pour aller faire le test du covid et elle me contactera pour un prochain rdv après les résultat. Résultat du compte, j'avais ma jambe tellement gonflé que j'ai été au urgence le soir, qui eux m'ont bien pris en charge et m'ont très bien soigné

  • Justice le 28.05.2020 08:07 Report dénoncer ce commentaire

    Il devrait tout de même porter l'affaire en justice car c'est une "rupture d'égalité" entre citoyens français. liberté, EGALITE, fraternité...

    • @Justice le 28.05.2020 09:19 Report dénoncer ce commentaire

      Liberté, égalité, fraternité? La devise française n'a plus lieu d'exister aujourd'hui. Nous venons d'être privé de liberté et nos libertés s'amenuisent de jour en jour. Nous ne sommes plus égaux (si nous l'avons été un jour.....) et encore moins fraternels. La preuve avec cet incident qui peut paraître banal, mais qui est très révélateur du revirement subit dans le comportement de la population toute entière. Pas seulement la société française. C'est un revirement international.

    • JDCJDR le 28.05.2020 14:17 Report dénoncer ce commentaire

      Liberté, égalité, fraternité... c'est pour la comm. Dans la vraie vie, c'est chacun pour sa gueule.