Hydroxychloroquine

03 juin 2020 11:21; Act: 03.06.2020 11:56 Print

«The Lancet» se démarque de son étude controversée

La prestigieuse revue médicale reconnaît que «d'importantes questions» planent sur l'étude très critiquée qu'elle a publiée sur l'hydroxychloroquine.

storybild

Des dizaines de scientifiques du monde entier soulignent que l'examen minutieux de l'étude soulève «à la fois des inquiétudes liées à la méthodologie et à l'intégrité des données». (photo: AFP/George Frey)

Sur ce sujet
Une faute?

La prestigieuse revue médicale The Lancet a pris ses distances avec l'étude très critiquée qu'elle a publiée sur l'hydroxychloroquine, en reconnaissant dans un avertissement formel que «d'importantes questions» planaient à son sujet. The Lancet souhaite ainsi «alerter les lecteurs sur le fait que de sérieuses questions scientifiques ont été portées à (son) attention» au sujet de cette étude, qui fait actuellement l'objet d'un audit initié par ses auteurs, indique la revue.

Cet avertissement a été publié mardi soir sous la forme d'une «expression of concern» («expression de préoccupation»), déclaration formelle employée par les revues scientifiques pour signifier qu'une étude pose potentiellement problème. Si une «expression of concern» n'est pas aussi lourde de conséquences qu'une rétractation pure et simple, elle est tout de même de nature à jeter le doute sur des travaux scientifiques. L'étude en cause a conduit à l'interruption d'essais cliniques sur l'hydroxychloroquine dans le monde entier, y compris au Luxembourg, car elle conclut que ce médicament n'est pas bénéfique aux malades du Covid-19 hospitalisés et peut même être néfaste.

Publiée le 22 mai dans The Lancet, elle se fonde sur les données de 96 000 patients hospitalisés entre décembre et avril dans 671 hôpitaux, et compare l'état de ceux qui ont reçu le traitement à celui des patients qui ne l'ont pas eu. Dans la foulée de sa parution, de nombreux chercheurs ont exprimé leurs doutes sur l'étude, y compris des scientifiques sceptiques sur l'intérêt de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19. Dans une lettre ouverte publiée le 28 mai, des dizaines de scientifiques du monde entier soulignent que l'examen minutieux de l'étude du Lancet soulève «à la fois des inquiétudes liées à la méthodologie et à l'intégrité des données».

Ces données émanent de Surgisphere, qui se présente comme une société d'analyse de données de santé, basée aux États-Unis. L'étude a également été attaquée avec virulence par les défenseurs de l'hydroxychloroquine, au premier rang desquels le chercheur français Didier Raoult. Après avoir déjà qualifié l'étude de «foireuse», il a estimé qu'elle avait été réalisée par des «pieds nickelés», dans une vidéo mise en ligne mardi (voir ci-dessous). De leur côté, les auteurs, le Dr Mandeep Mehra et ses collègues, défendent leur étude. «Nous sommes fiers de contribuer aux travaux sur le Covid-19» en cette période d'«incertitude», avait déclaré à l'AFP le 29 mai l'un d'eux, Sapan Desai, patron de Surgisphere.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Trop top le 03.06.2020 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout ces pseudos experts a 2 balles ,juste pour mentir pas pour le bien des gens non celui des actionnaires plutot

  • Jonathan le 03.06.2020 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Et maintenant, j'attend toujours l'autorisation pour soigner à l'hydroxychloroquine/azythromicyne qui n'arrivera probablement que longtemps après que le dernier malade ne soit mort et qu'un vaccin hors de prix et inutile ne soit rendu obligatoire. Scandale international. Salomon/Véran démission!

  • Taka le 03.06.2020 12:45 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon entre-temps les commanditaires de cette étude sont peinards et ils ont obtenu ce qu'ils voulaient : la chloroquine est mise au ban par l'OMS et par divers pays et personne ne parle de la réhabiliter... trop fort. Heureusement il y a plein de médecins consciencieux qui vous la prescriront d'une façon ou d'une autre, à bon entendeur...

Les derniers commentaires

  • Taxman le 04.06.2020 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    LA vérité commence à sortir. Au début lorsque j'ai écris mon avis la-dessus, je me suis fait fusiler sur ce site. Peu importe: Le plus important est que les gens commencent à prendre conscience

  • evident le 04.06.2020 08:50 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on lit le lien on s'aperçoit que le conseil des experts, par lequel Verant prend ses décisions, est formé aussi de média ... ça ne m'étonne plus. Eh oui, Raoult a raison au moins sur une chose, nous sommes gouvernés par les pieds nickelés.

  • moboutou le 03.06.2020 19:50 Report dénoncer ce commentaire

    et comme d'habitude, depuis la crise due au virus, notre gouvernement suit et prend les yeux fermés les mêmes décisions que Macron ! Dépêchez-vous ici de faire marche arrière sur la décision d'interdire l'hydroxychloroquine car on va se ridiculiser ! et surtout on a besoin de se soigner et pas d'enrichir les laboratoires de toutes ces stars-virologues !

  • Ce serait la moindre des choses le 03.06.2020 18:02 Report dénoncer ce commentaire

    On attend des précisions du Dr Christian Frantz HRS "«L'étude de "The Lancet" effectuée sur 96 000 patients montre qu'il n'y a pas de bénéfice clinique. C'est désormais prouvé scientifiquement», explique-t-il à L'essentiel en rappelant le sérieux de la revue scientifique." ET DU Dr Pit Braquet CHL "Pour l’hydroxychloroquine, chère au professeur Raoult, une étude a montré son inefficacité, voire un risque aggravé de mortalité pour les patients atteints de Covid-19 traités par ce médicament". Un avis tranché sur une étude sans l'avoir lue ?

    • JEAN le 04.06.2020 00:19 Report dénoncer ce commentaire

      Les déclarations des Drs. Frantz et Braquet sont proprement scandaleuses qui raconte n'importe quoi afin de promouvoir des "médicaments " nettement plus chers, alors même que le plaquenil avec le zithromax ne sont pas chers et très efficaces si administrés dès les premiers jours de l'infection et non pas dans les cas graves, où un autre traitement doit s'appliquer. Il est rappelé que "l'étude "du Dr. Mehra publiée dans le LANCET a été signé par lui-même , cardiologue, la seconde personne étant le directeur de la Société SURGISPHERE et la troisièeme personne une ancienne actrice du X !!!

    • @Jean le 04.06.2020 09:22 Report dénoncer ce commentaire

      "Les déclarations des Drs. Frantz et Braquet sont proprement scandaleuses qui raconte n'importe": Je fais plus confiance à des affirmations de médecins qui travaillent sur le terrain que d'un pseudo appelé "jean" qui en plus, n'apporte aucune argumentation.

  • Unicorn le 03.06.2020 17:42 Report dénoncer ce commentaire

    Peu importe, quand on connait les obstacles pour publier une étude, les examens par des professionnels dont elle fait l'objet, il est évident que ceux-ci n'ont pas fait leur travail, soit ont été encouragé à ne pas faire leur travail. Les scientifiques ont beau prêcher leur méthodologie infaillaible, à la fin ils sont aussi dépendant de l'argent et corruptible, et je me joins au Dr.Raoult, pas seulement sur sa position sur l'hydroxy, mais aussi pour le réchauffement climatique.