En Italie

31 octobre 2020 08:58; Act: 31.10.2020 08:59 Print

Un produit pour bébés s’arrache en pharmacie

En Italie, les pharmaciens font face à une forte demande pour un produit habituellement commercialisé pour stimuler le système immunitaire des bébés.

storybild

Bien que la substance soit le plus souvent vendue comme supplément pour bébés, elle est également commercialisée par une entreprise sous la marque «CovAlt» et vendue dans le cadre d’une gamme de produits qui comprend des gels pour les mains et d’autres produits associés à la lutte contre le virus. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La lactoferrine, une protéine présente en forte concentration dans le lait maternel, ayant fait l’objet d’un petit essai clinique à Rome, est convoitée par de nombreux Italiens. Des pharmaciens du centre de Rome ont déclaré à l’AFP qu’ils faisaient depuis face à une forte hausse de la demande.

«Nous ne savons rien de ce produit», a déclaré une pharmacienne à l’AFP sous couvert d’anonymat, confirmant une demande en forte hausse. «Quand les gens ont peur, ils sont prêts à croire n’importe quoi».

Forte demande depuis la hausse des cas

La demande de lactoferrine fait suite à un reportage réalisé en juillet dernier au cours duquel Elena Campione, professeur de dermatologie à l’université de Tor Vergata à Rome et l’un des organisateurs de l’essai clinique, a fait des déclarations fortes.

«Nous avons décidé de traiter les patients positifs au Covid-19, au stade précoce de la maladie», a-t-elle déclaré. «C’était incroyable! Dix jours après le début de la thérapie, les symptômes ont disparu et le test PCR (pour le coronavirus) était négatif», avait-elle déclaré.

Ces déclarations sont devenues virales sur les réseaux sociaux, mais la vidéo n’a pas fait long feu. Elle a cependant refait surface lorsque les cas de virus ont commencé à augmenter en septembre et octobre, entraînant une forte demande de produits à base de lactoferrine.

«Aucune preuve clinique»

Bien que la substance soit le plus souvent vendue comme supplément pour bébés, elle est également commercialisée par une entreprise sous la marque «CovAlt» et vendue dans le cadre d’une gamme de produits qui comprend des gels pour les mains et d’autres produits associés à la lutte contre le virus.

«Je reçois de nombreuses demandes à ce sujet, alors je réponds collectivement à tout le monde», a écrit sur Twitter Roberto Burioni, un célèbre professeur de virologie à Milan (nord) qui dirige un site web appelé Medical Facts.

«Il n’existe aucune preuve clinique de l’utilité de la lactoferrine dans la prévention ou le traitement du Covid-19», a-t-il assuré.

Une position partagée par les autorités sanitaires espagnoles qui ont récemment ordonné à un médecin de cesser de populariser ses produits à base de lactoferrine et l’ont dénoncé pour avoir mené des études non autorisées. Le Dr Gabriel Serrano serait maintenant sous le coup de sanctions de la part de l’autorité sanitaire régionale de Valence pour ses activités.

«Comme une psychose»

Une grande pharmacie du centre de Rome a expliqué à l’AFP qu’elle écoulait désormais jusqu’à 100 boîtes de ce supplément chaque semaine, contre seulement deux ou trois par mois en temps normal. «La saison de la grippe approche, alors peut-être que certains achètent ce produit pour cette raison», a déclaré un employé de la pharmacie Igea San Gallicano. «Mais si quelqu’un vient et achète en gros, vous savez qu’il l’achète à cause du Covid».

Une autre pharmacienne, debout devant des boîtes de «CovAlt» et autres compléments, a déclaré à l’AFP que son commerce familial avait vu lui aussi une hausse de la demande.Avant, «ils venaient demander des conseils sur ce qu’ils pouvaient prendre pour renforcer leur système immunitaire contre le Covid. Maintenant, ils viennent et demandent ces compléments par leur nom», a-t-elle souligné, en faisant état d’un bond des ventes de ce produit dans les grandes pharmacies, «comme une psychose». Contactés par l’AFP, le Laboratorio della Farmacia, qui fabrique la gamme CovAlt, et le ministère de la Santé, n’ont pas donné suite.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Défenses naturelles le 01.11.2020 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    Et si on cesse aussi de donner du paracétamol dès qu'il y a une petite fièvre, surtout à un nourrisson qui se construit son système immunitaire, on n'enraye pas ses défenses. La fièvre est normale, elle est faite pour aider l'organisme contre les attaques virales. Si on baisse toujours la fièvre, on enlève le "bouclier". On peut réguler avec des bains et compresses fraîches pour ne pas que ça dépasse 40°C, en-dessous il faut laisser mais surveiller. Ca vaut aussi pour les adultes. Combien d'hospitalisés Covid ont-ils pris du paracétamol lors des premiers symptômes ? J'aimerais bien savoir...

  • C'est pas marrant le 31.10.2020 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    "....produit habituellement commercialisé pour stimuler le système immunitaire des bébés." Si on les vaccinait pas 4 jours après la naissance les bébés n'auraient pas besoin de ce produits

  • pil poil le 01.11.2020 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    Que nous manque t'il par rapport au printemps ? La chaleur? non il fait bien chaud dans les maisons Le soleil? Oui et surtout la vitamine qui est sytétiser par la peau. Arrêtez de chercher midi a quatorze heure concentrez vous sur le principale Au printemps la mortalité est descendu aussi subitement qu'elle est monté dans l'hémisphère nord

Les derniers commentaires

  • Défenses naturelles le 01.11.2020 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    Et si on cesse aussi de donner du paracétamol dès qu'il y a une petite fièvre, surtout à un nourrisson qui se construit son système immunitaire, on n'enraye pas ses défenses. La fièvre est normale, elle est faite pour aider l'organisme contre les attaques virales. Si on baisse toujours la fièvre, on enlève le "bouclier". On peut réguler avec des bains et compresses fraîches pour ne pas que ça dépasse 40°C, en-dessous il faut laisser mais surveiller. Ca vaut aussi pour les adultes. Combien d'hospitalisés Covid ont-ils pris du paracétamol lors des premiers symptômes ? J'aimerais bien savoir...

  • pil poil le 01.11.2020 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    Que nous manque t'il par rapport au printemps ? La chaleur? non il fait bien chaud dans les maisons Le soleil? Oui et surtout la vitamine qui est sytétiser par la peau. Arrêtez de chercher midi a quatorze heure concentrez vous sur le principale Au printemps la mortalité est descendu aussi subitement qu'elle est monté dans l'hémisphère nord

  • Mère au foyer le 31.10.2020 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    4 jours après la naissance? Vous fumez quoi???? Le premier vaccin que mes enfants ont reçu c'était à partir de 2 mois!!! Les 2 ou 3 jours après la naissance les sages femmes prélèvent le sang du bébé afin de trouver des maladies rares! Renseignez vous un peu plus quand même!

    • Regarder hors du Luxembourg le 01.11.2020 15:25 Report dénoncer ce commentaire

      Renseignez-vous vous-même, dans certains pays c'est dès le 1er jour. Tout le monde de vit pas au Lux...

  • elena le 31.10.2020 19:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je c’est pas dans quelle pays vous vivez mes ma fille a reçu son premier vaccin a 2 mois et pas un jours avent

    • Europe le 01.11.2020 15:24 Report dénoncer ce commentaire

      Je sais pas dans quelle Europe vous vivez mais dans certains pays proches d'ici, on vaccine dans les 24h de la naissance. Heureusement, le Lux n'a pas d'obligation vaccinale, cela laisse ainsi plus de temps au nourrisson pour se faire aussi son système immunitaire.

  • C'est pas marrant le 31.10.2020 16:09 Report dénoncer ce commentaire

    "....produit habituellement commercialisé pour stimuler le système immunitaire des bébés." Si on les vaccinait pas 4 jours après la naissance les bébés n'auraient pas besoin de ce produits

    • Allaitement qui aide le plus le 01.11.2020 15:29 Report dénoncer ce commentaire

      J'ajoute que si on incitait à allaiter, ce produit ne serait pas nécessaire. Il tente de faire une substitution au lait maternel, mais sans y parvenir. Le lait maternel contient des anticorps, qui ne sont pas dans ce genre de complément. Les anticorps maternels sont aussi produits à la demande, selon les besoins immédiats du nourrisson. Un allaitement idéal, c'est au moins 6mois ! Nous, c'est 2-3 ans que nos enfants sont allaités. Ils ne sont quasiment jamais malades (1x/an et encore, et ça dure 1j seulement), et n'ont reçu que le strict minimum de vaccins....