Prometteur

06 mars 2021 22:22; Act: 06.03.2021 22:28 Print

Un simple cachet pour en finir avec le Covid?

Le géant pharmaceutique Merck et un laboratoire américain ont annoncé des progrès samedi dans la conception d'un médicament administré par voie orale contre le Covid-19.

storybild

La recherche se poursuit sur les médicaments contre le Covid-19.

Sur ce sujet
Une faute?

«Sachant qu'il y un besoin non satisfait de traitements antiviraux contre le SARS-CoV-2, nous sommes encouragés par ces résultats préliminaires», a déclaré dans un communiqué Wendy Painter, la cheffe des médicaments de Ridgeback Biotherapeutics.

Merck a interrompu fin janvier son travail sur deux potentiels vaccins contre le Covid-19 mais continue ses recherches sur deux traitements contre la maladie, dont le molnupiravir, développé avec la société américaine Ridgeback Bio. Le médicament a réduit de façon significative le charge virale chez les patients au bout de cinq jours de traitement, a indiqué l'entreprise samedi lors d'une réunion avec des spécialistes des maladies infectieuses.

La phase 2a du test (les essais comptent trois phases avant la possible commercialisation) a été conduite sur 202 patients non hospitalisés, ayant le Covid-19 avec des symptômes. Il n'y a eu aucune alerte en termes de sécurité, et "sur les quatre incidents sérieux rapportés, aucun n'a été considéré en lien avec le médicament étudié", a précisé le laboratoire.

Des antigrippaux comme l'oseltamivir (Tamiflu) et le zanamivir (Relenza) sont parfois prescrits contre la grippe saisonnière, mais la recherche peine à trouver un antiviral contre le Covid-19. Les résultats de cette étude, «à savoir une diminution plus rapide de la charge virale chez des individus ayant le Covid-19 en phase initiale et ayant reçu du molnupiravir, sont prometteurs», a assuré William Fischer, l'un des directeurs de l'étude et professeur de médecine à l'Université de Caroline du Nord.

«S'ils sont renforcés par des études additionnelles, ils pourraient avoir des conséquences importantes en termes de santé publique, alors que le virus continue de se propager et d'évoluer dans le monde».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mais c’est bien sur le 07.03.2021 05:39 Report dénoncer ce commentaire

    Je comprends tout d’un coup pourquoi le gouvernement Français a poussé pour accélérer les vaccinations ce week end. Il a peur de se retrouver avec son futur stock de vaccins sur les bras si ce traitement s’avérait efficace dans les prochaines semaines. Heureusement qu’il a des moyens

  • Il existe des traitements efficaces le 07.03.2021 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    Pour information, C'est le labo Merck qui a inventé la molécule de l'Ivermectine, et cette molécule fait l'obet de 42 études démontrant une efficacité très importante contre le covid-19. Merck n'a cessé de dénigrer l'ivermectine car le brevet est désormais public et donc le traitement coûte environ 2 ou 3 eur en UE (2$ en Inde). Il y a peu, Merck a reçu une subvention de 350 million pour étudier et développer deux molécules complémentaires pour le covid-19, et a aussi abandonné son projet de vaccin car pas efficace. Maintenant, oh miracle une nouvelle molécule ? Ivermectine repackagée ?

  • luxo le 07.03.2021 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    Vraiment etonnant de voir autant de medecins, de specialistes et de virologues sur ce forum. Je comprend pas que le virus existe toujours. Avec votre savoir ca devrai etre terminer depuis longtemps. Mais que ce passe t-il donc?

Les derniers commentaires

  • Empire Byzantin le 08.03.2021 19:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Grandmalade. Quand je parle de bénéfices mirobolants, ce n'est pas les pharmacies que je vise mais bien l'industrie pharmaceutique.

  • BRB le 08.03.2021 14:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo c est ca

  • question le 08.03.2021 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    j'aime les pharma, on les subventionne et ensuite on a le droit de leur acheter le produit. Vu qu'on les a subventionné, le produit ne serait-il déja pas acquis ?

  • MacTv le 08.03.2021 10:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Flep... l’incompétent, « fatigant de les lire des âneries encore et encore », mais pourtant vous avez décidé de les commenter !? Vous défendez les intérêts de quel Lobbyiste? Celui des éoliennes ?

  • Waateppes le 08.03.2021 07:55 Report dénoncer ce commentaire

    il existe déjà: L'anti-inflammatoire....

    • Max. le 08.03.2021 20:53 Report dénoncer ce commentaire

      Les anti inflammatoires ne font qu'éviter une réponse disproportionnée de l'organisme. La réaction d'inflammation est normale, et reste bénéfique tant qu'elle ne met pas la vie du patient en danger. Sans elle, vous seriez mort depuis longtemps.