Sans masque dans le train

11 septembre 2021 12:50; Act: 12.09.2021 12:00 Print

Une contrôleuse SNCF porte plainte contre Lalanne

Une altercation s'est produite à bord d'un train entre Marseille et Paris entre le chanteur antivax Francis Lalanne, qui refusait de mettre son masque, et une contrôleuse.

storybild

Francis Lalanne s'est emporté contre une contrôleuse qui lui demandait de mettre son masque.

Sur ce sujet
Une faute?

Francis Lalanne continue de faire parler de lui. Après avoir relayé de nombreuses théories complotistes, rejeté le pass sanitaire, qualifié sur Twitter le vaccin contre le Covid de «crime contre l'Humanité» (ce qui lui a valu la suspension de son compte) ou encore appelé à «mettre l'État hors d'état de nuire», le chanteur a provoqué une altercation avec des employés de la SNCF, à bord d'un train qui circulait entre Paris et Marseille, dimanche dernier.

D'après des informations du magazine Closer, confirmées par Le Figaro, l'artiste était installé dans le train sans masque, comme la femme qui l'accompagnait. Quand la contrôleuse s'en est aperçue, elle a prié le chanteur de respecter les gestes barrières et de se couvrir la bouche et le nez. Ce à quoi Francis Lalanne lui a opposé un mot de son médecin prétendant qu'il ne devait pas porter le masque.

«Vous allez arrêter de nous faire chier»

À ce moment, l'échange est déjà tendu et un deuxième agent SNCF intervient au bout d'une bonne demi-heure de discussions stériles. Lalanne et sa compagne de voyage mettent finalement un masque sur le nez mais l'enlèvent dès que les deux contrôleurs ont le dos tourné. Ils reviennent donc pour demander, encore une fois, le respect des consignes. C'est là que Francis Lalanne a vu rouge. «Vous allez arrêter de nous faire chier. Arrêtez d'embêter les gens avec le masque», a éructé l'interprète de «On se retrouvera» au visage de la contrôleuse.

Choquée, celle-ci quitte alors immédiatement le wagon. Une fois à Paris, elle décide de porter plainte, suite à «des propos grossiers et des gestes virulents, pas dirigés contre l'agent mais dans une attitude très agitée», a précisé la SNCF au Figaro. En France, comme au Luxembourg, le port du masque est de rigueur dans les transports pour limiter la propagation du coronavirus.

(jw/L'essentiel)