Covid au Luxembourg

04 décembre 2020 07:00; Act: 04.12.2020 09:24 Print

Vaccin: les soignants veulent des «garanties»

LUXEMBOURG - Le personnel soignant du pays sera sans doute prioritaire dans l'accès au vaccin anti-Covid. Certains sont sceptiques et souhaitent être bien informés.

storybild

Les quelque 6 000 soignants des hôpitaux du pays devront se positionner quand le vaccin sera là. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Virginie est infirmière dans une résidence pour personnes âgées, à Luxembourg-Ville. Et comme tous les professionnels de santé, elle devrait être prioritaire dans l'accès au vaccin contre le Covid. Sans doute d'ici fin décembre. Pourtant elle avoue s'interroger. «Je suis encore très hésitante pour le faire, par manque de recul. Et beaucoup de mes collègues sont comme moi!», avoue-t-elle.

«J'espère que nous aurons le choix. Je ne dis pas non plus que je ne le ferai pas. Mais peut être pas tout de suite. C'est un sujet complexe, mais les vaccins ont sauvé des vies». Réclamant «un minimum de garanties sur les effets secondaires à moyen et long terme», elle assure que son médecin serait le mieux placé pour la convaincre. Comme les quelque 6 000 soignants des hôpitaux du pays, les personnels de maisons de soins ou de soins à domicile devront se décider.

«Si tout le monde attend que le voisin le fasse, ce n'est pas le bon signal»

Secrétaire général de la Fédération des hôpitaux luxembourgeois, Sylvain Vitali préfère ne pas s'avancer alors que la stratégie de vaccination «est encore en cours d'élaboration par le ministère». Il ne s'attend pas à un vaccin obligatoire pour les soignants. «Le Luxembourg a toujours procédé par l'explication et la mobilisation. Jamais par l'obligation. Chaque soignant a un point de vue et connaît ses responsabilités vis à vis de lui même, de sa famille et ses patients», poursuit-il.

«Nous ne savons pas quel vaccin arrivera en premier. Nous sommes pour la vaccination. C'est le seul moyen de stopper cette pandémie. Nous espérons que les médecins et soignants montreront l'exemple en se faisant vacciner de façon massive. Sinon quelle image donnerions nous? Si tout le monde attend que le voisin le fasse, ce n'est pas le bon signal. Mais il faut aussi que nous ayons toutes les informations pour éclairer les gens et les soignants», note Guillaume Steichen, secrétaire général de l'Association des médecins et médecins dentistes du Luxembourg (AMMD).

Chez Servior, qui gère une quinzaine de maisons de soins, on temporise mais «chaque année tout est fait pour sensibiliser et faciliter la vaccination». S'ils sont prioritaires les soignants seront aussi les premiers à convaincre.

(L'essentiel/Nicolas Martin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • strambo le 04.12.2020 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qe nos politiciens le fassent en premier pour donner l’exemple et apres on verra

  • CARPE DIEM le 04.12.2020 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je prends toutes les précautions d’usage mais me faire vacciner : non. Pas assez de recul. Et si cela venait à être obligatoire, qu’on me transmettre un document officiel stipulant qu’en cas de complications, effets secondaires graves, je serais (ou mes ayants-droits) dédommagé !

  • Marco le 04.12.2020 09:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les problèmes des vaccins c’est qu’ils sont peut-être la cause du développement des maladies auto-immunes, comme moi que j’ai Hashimoto et je ne sais pas exactement d’où çà viens.

Les derniers commentaires

  • Eschois le 05.12.2020 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    Je connais des médecins qui n'ont pas confiance et qui n'en veulent pas de leurs vaccins.

  • fabilux le 05.12.2020 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    je les comprends, c'est logique .

  • responsabilité des labos le 05.12.2020 12:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quand les labos assumeront leur responsabilité a hauteur de 5 millions d euro par deces ou effet secondaire indésirable grave, on en reparle... d ici la, ils savent quoi faire de leur vaccin

  • luxo le 05.12.2020 09:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les soignants se méfient du vaccin, mais pour l’injecter aux autres, même sans information, pas de problème.

  • chokeberry juice kills Covid le 05.12.2020 01:01 Report dénoncer ce commentaire

    Une étude encore à vérifier: www . biorxiv . org / content / 10 . 1101 / 2020 . 10 . 30 . 360545v1 . full . pdf . Le jus de Aronia arrive à tuer 97 pour cent des virus covid-19 en 1 minute. Il est encore beaucoup mieux que le thé vert ou le chocolat noir. Il faut faire des gargouillis avec le jus dans la gorge avant de l'avaler. Le jus coûte environs 6 euros le litre. Boire ce jus chaque jours n'a pas d'effets secondaire. Le jus s'appelle chokeberry en Anglais et Apfelbeere ou Aronia en Allemand. 99.93 pourcent du MVA, 99.99 du IAV et 93.24 du AdV5 le jus tue en 5 minutes.