Le Covid vient de là...

12 août 2020 09:56; Act: 12.08.2020 10:59 Print

Wuhan tombe le masque, huit mois après

Alors qu’il devient obligatoire dans plusieurs villes du monde, le masque est délaissé par les Wuhanais. L’épicentre du Covid-19 recommence à vivre presque normalement.

storybild

Même si certains gardent le masque, les habitants de Wuhan retournent au bal non masqués. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Au cœur de la Chine, leur ville a été la première de la planète à se retrouver en quarantaine après l’apparition du nouveau coronavirus. Mais six mois plus tard, les habitants de Wuhan savourent leur retour à une vie normale, au point que beaucoup n’hésitent plus à tomber le masque.

Des jeunes qui se déhanchent lors d’une fête techno, des stands de nourriture pris d’assaut et des embouteillages omniprésents: le paysage wuhanais n’a plus rien à voir avec l’atmosphère de ville fantôme qui s’était abattue sur les rives du fleuve Yangtsé à partir du 23 janvier.

La métropole de 11 millions d’habitants a vécu un dur confinement de 76 jours, finalement levé au début avril. Mais avec la quasi-disparition de la maladie dans l’ensemble de la Chine, l’animation a repris possession des rues. Des milliers de Wuhanais font la queue tous les matins devant les roulottes vendant des petits-déjeuners. Une scène qui contraste avec les foules qui se pressaient dans les hôpitaux de la ville pendant l’hiver, angoissées par le nouveau coronavirus.

Touristes de retour

Alors que le masque est de rigueur de Berlin à Paris, à Wuhan l’objet symbole de la pandémie, de même que les combinaisons intégrales et les lunettes de sécurité, laissent la place aux ombrelles et aux lunettes de soleil. Les températures écrasantes ont atteint ces derniers jours les 34 degrés. Les touristes sont revenus et se photographient tout sourire devant la tour de la Grue jaune, un des monuments emblématiques de Wuhan, avec ses boiseries rouges et orange.

Mais le retour à la normale n’est pas complet et l’activité économique reste convalescente. «Durant la première moitié de l’année, on a seulement réactivé certains projets qui étaient prévus avant l’épidémie», explique à l’AFP Hu Zeyu, employé d’un promoteur immobilier. «Le volume d’affaires a été fortement réduit».

Même son de cloche chez Yang Liankang, propriétaire d’un stand de nourriture. L’activité reprend doucement, avec des ventes quotidiennes passées d’environ 300 yuans (36,75 euros) le mois dernier à plus de 1 000 yuans (122,5 euros) actuellement. «Mais ce n’est pas aussi bien que j’imaginais», note-t-il.

Marché toujours fermé

Parmi les premières personnes contaminées à Wuhan, beaucoup travaillaient au marché de produits frais Huanan, qui a été fermé par les autorités au début janvier. Laissé à l’abandon derrière de hautes barrières bleues, il n’a pas rouvert. Certains vendeurs ont réinstallé leurs étals plus loin.

Depuis le déconfinement, Wuhan a pris le temps de revenir sur son traumatisme. Au musée de la Révolution, une exposition sur le Covid-19 présente des objets censés illustrer la lutte contre l’épidémie. Les visiteurs peuvent observer des combinaisons intégrales dédicacées, utilisées par les soignants durant la crise.

Beaucoup de Wuhanais disent désormais vouloir profiter de l’instant présent. «Maintenant, je jouis de chaque jour comme si c’était le dernier», déclare une habitante portant le nom de Hu Fenglian. «Je n’ai pas envie de me faire trop de soucis».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • optimisme le 12.08.2020 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu d'espoir dans un monde devenu trop noir!

  • Passage à la caisse le 12.08.2020 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Encore merci à eux pour le "cadeau"....

  • Jacaranda le 12.08.2020 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si l’OMS pouvait forcer la Chine à manger correctement et interdire ces drôles de marchés d’animaux vivants, le monde entier lui en serait reconnaissant.

Les derniers commentaires

  • Covid2021 le 13.08.2020 06:22 Report dénoncer ce commentaire

    En attendant le prochain virus...

  • Remy le 13.08.2020 00:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont arrêté la mascarade, vive la vie.

  • Angelo51 le 12.08.2020 21:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A Luxembourg, vers février, tandis que le virus tuait déjà beaucoup en Lombardie, on laissait encore atterrir et décoller plusieurs fois par jour des avions de et vers Milan pour ne pas embêter les Ferrero qui ont beaucoup investi ici et on laissait aussi rentrer sans contrôle des passagers en provenance de Chine.

  • Maria.weber le 12.08.2020 20:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Peut-être que ils onten une nouvelle surprise pour les humanités allors ils dansent pour fêter De toute façon c'est la seule chose qui ils onten fabriqué qui.a dure plous de 6mois

  • Meteo Sat le 12.08.2020 16:48 Report dénoncer ce commentaire

    Victoire chinoise contre le coronavirus, victoire russe pour le vaccin. On voit quels pays sont gouvernés par des politiques efficaces, sérieux et bosseurs.