«Face au virus, nous avons appris à nous débrouiller seuls»

Pour ne pas dépendre du système de santé public saturé du nord du Brésil, les autochtones ont recours à leurs connaissances ancestrales. Ils se soignent aux plantes.