Appels au boycott

20 janvier 2017 20:05; Act: 23.01.2017 09:43 Print

Les César perturbés par «l'affaire Polanski»

À quelques jours de l'annonce des nominations pour la cérémonie phare du cinéma français, le choix de Polanski pour la présider suscite un appel au boycott et des critiques.

storybild

L'affaire Polanski refait régulièrement surface dans les médias. (photo: AFP/Guillaume Souvant)

  • par e-mail
Sur ce sujet

La ministre française des Droits des femmes, Laurence Rossignol, a jugé vendredi «surprenant et choquant» le choix de Roman Polanski pour présider la prochaine cérémonie des César, qui se tiendra le 24 février. «C'est un choix qui témoigne, de la part de ceux qui ont décidé de le nommer président des César, d'une indifférence à l'égard des faits qui lui sont reprochés». Le réalisateur du «Pianiste», qui a reçu de nombreux prix à travers le monde, est toujours poursuivi par la justice américaine pour le viol présumé d'une mineure en 1977.

La réaction de la ministre a suivi celle jeudi d'une association féministe, Osez le Féminisme, qui a exprimé sa colère et appelé à un rassemblement de protestation le jour de la cérémonie devant la salle Pleyel, à Paris. «Quelques semaines après l'affaire David Hamilton, et alors qu'est menée une réflexion sur les délais de prescription pénale pour les victimes de violences sexuelles, la désignation de Roman Polanski est un pied de nez indigne fait aux nombreuses victimes de viols et d'agressions sexuelles», a estimé l'association. Dès l'annonce de la présidence de Roman Polanski, un appel au boycott a été lancé sur les réseaux sociaux, sous le hashtag #boycottcesar. Une pétition sur change.org a aussi été initiée.

Prison puis fuite

L'ex-ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a en revanche estimé jeudi que ce choix était «la liberté absolue de l'Académie des César», et a souhaité «qu'on laisse (Roman Polanski) présider cette cérémonie», saluant un «très grand réalisateur». «C'est quelque chose qui s'est passé il y a 40 ans». L'Académie des arts et techniques du cinéma, organisatrice des César, n'a pas souhaité réagir. La ministre de la Culture, Audrey Azoulay, ne s'est pas non plus exprimée.

Né en France de parents polonais, Roman Polanski, à l'époque âgé de 43 ans, avait été poursuivi en 1977 en Californie pour le viol d'une adolescente de 13 ans. Libéré sous caution après 42 jours de prison, le cinéaste qui avait plaidé coupable de «rapports sexuels illégaux» avec une mineure mais nié le viol, s'était enfui des États-Unis avant le verdict, craignant d'être lourdement condamné. Considéré depuis comme un fugitif par les États-Unis, il court toujours le risque d'y être extradé, malgré les interventions en sa faveur de la victime, qui a réclamé à plusieurs reprises l'abandon définitif des poursuites et dit lui avoir pardonné. Aujourd'hui, âgé de 83 ans, Roman Polanski vit en France.

«Le Pianiste» est l'un des plus grands films de Roman Polanski.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • FXF le 22.01.2017 10:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas une question de savoir si la victime a retiré sa plainte ou pas, c'est une question de justice. Cet homme a lui même plaide coupable pour des rapports sexuels sur mineur de 13 ans, et il y a fort à penser que cela ait été un viol (car le consentement d'une enfant de 13 ans face à un homme de plus de 40 j'y crois pas trop) Ensuite il s'est enfuit, il n'a donc payer sa dette envers la société et la justice. Ce n'est pas parce que c'est un très bone cinéaste français que cela doit effacer ce qu'il a fait !

  • grrrr le 22.01.2017 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci FXF pour votre bon sens... les précédents commentaires étant assez choquant

  • jeanneverin le 22.01.2017 18:46 Report dénoncer ce commentaire

    tout à fait d'accord avec FXF

Les derniers commentaires

  • Jena le 23.01.2017 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    Que la justice fasse son travail. Que les politiques tiennent leurs promesses. Que les associations manifestent comme elles l'entendent. Mais qu'on arrête de tout mélanger.

  • laurent le 23.01.2017 00:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    D'accord avec vous

  • jeanneverin le 22.01.2017 18:46 Report dénoncer ce commentaire

    tout à fait d'accord avec FXF

  • grrrr le 22.01.2017 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci FXF pour votre bon sens... les précédents commentaires étant assez choquant

  • FXF le 22.01.2017 10:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas une question de savoir si la victime a retiré sa plainte ou pas, c'est une question de justice. Cet homme a lui même plaide coupable pour des rapports sexuels sur mineur de 13 ans, et il y a fort à penser que cela ait été un viol (car le consentement d'une enfant de 13 ans face à un homme de plus de 40 j'y crois pas trop) Ensuite il s'est enfuit, il n'a donc payer sa dette envers la société et la justice. Ce n'est pas parce que c'est un très bone cinéaste français que cela doit effacer ce qu'il a fait !

    • Satyat le 22.01.2017 20:55 Report dénoncer ce commentaire

      Bravo, un peu de morale ne va pas tuer le cinéma!