«Téhéran Tabou»

18 novembre 2017 22:04; Act: 18.11.2017 22:08 Print

Du sexe sur tapis persan pour briser les tabous

Présenté lors de la Semaine de la critique au dernier Festival de Cannes, «Téhéran Tabou» explose la façade rigoriste de la société iranienne.

  • par e-mail

Pour vivre en Iran, il ne faut pas être musulman. Il faut être hypocrite ou schizophrène, nier la réalité d'une corruption omniprésente, de pratiques sexuelles prohibées, pour coller au diktat religieux et à ses interdits. Quatre personnages tentent de trouver la voie médiane. Une prostituée qui se bat pour que son fils soit scolarisé, une jeune mariée qui rêve d'échapper à la médiocrité de sa vie de femme au foyer, une fiancée qui veut se refaire une virginité et le musicien qui la lui a prise et doit payer l'opération alors que les tribunaux islamiques le censurent.

Tout cela sous les yeux innocents (mais pour combien de temps?) d'un garçonnet muet qui s'amuse à lâcher des bombes… à eau. Une bombe, voilà l'effet de «Téhéran Tabou». Le film d'Ali Soozandeh n'y va pas par quatre chemins. Fellation dans un taxi, coup d'un soir dans les toilettes d'une boîte de nuit clandestine, abus de drogue et de pouvoir en tous genres… pas question d'enjoliver le tableau.

Son réalisme est accentué par la méthode graphique, la rotoscopie (des comédiens sont filmés sur fond vert, puis redessinés en même temps que les décors sont ajoutés). L'instantané, comme les photos d'identité des protagonistes qui scandent le film, montre le vrai visage du pays. Le constat, guère optimiste, frise la description d'une cocotte-minute en surchauffe. L'un des personnages n'y survivra pas..

(L'essentiel/Catherine Magnin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • 20-100 le 20.11.2017 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai qu'on est plus avancés en Europe. La majorité sexuelle à 13 ans en France c'est super génial. Une société qui promeut toutes sortes de dépravations, où les décideurs s'octroient un droit de cuissage, je me demande franchement si nous occidentaux avons la légitimité pour faire la morale aux autres.

Les derniers commentaires

  • 20-100 le 20.11.2017 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai qu'on est plus avancés en Europe. La majorité sexuelle à 13 ans en France c'est super génial. Une société qui promeut toutes sortes de dépravations, où les décideurs s'octroient un droit de cuissage, je me demande franchement si nous occidentaux avons la légitimité pour faire la morale aux autres.