Cinéma

13 juin 2018 09:00; Act: 12.06.2018 21:24 Print

Quand les internautes ont le pouvoir de juger

«Justice.net», du cinéaste luxembourgeois Pol Cruchten, est un thriller haletant qui aborde les grands enjeux écologiques et questionne la société du spectacle.

storybild

Plusieurs personnalités majeures du monde industriel et politique sont kidnappées par des activistes dans le film.

Jake De Long (Martin McCann) est l’un des meilleurs programmeurs informatiques au monde. C’est un «hacktiviste», un hacker informatique doublé d’un activiste écolo. Caché dans un entrepôt abandonné au Luxembourg, il travaille sur un site secret.

Averti que la police est sur le point de prendre d’assaut sa planque, Jake parvient à s’échapper et à rentrer au Canada, où sa collègue Valérie (Astrid Roos) l’attend pour poursuivre la mission de sa vie, l’enlèvement de quatre personnalités très influentes: un magnat du pétrole, un homme d’affaires renommé, une ministre de l’Environnement (Désirée Nosbuch) et une patronne d’une agence militaire privée. L’objectif est de leur faire admettre leurs «péchés» environnementaux, en étant diffusés en direct sur le site créé par Jake De Long, «Justice.net».

«Quatre otages, un procès, à vous de décider»: le message est clair, ce sont les internautes qui ont le pouvoir de juger. Le réalisateur luxembourgeois Pol Cruchten («Never Die Young») signe ici un thriller haletant, qui aborde les grands enjeux écologiques de l’époque, tout en questionnant la société du spectacle.

«Justice.net» De Pol Cruchten. Avec Martin McCann, Désirée Nosbuch, Astrid Roos. Sortie le 13 juin.

(Cédric Botzung/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Guillaume le 13.06.2018 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai déjà vu un film (ou un épisode d'une série, je ne sais plus) qui raconte la même chose (je ne sais plus comment ça s'appelle)... Les internautes devaient voter pour condamner ou libérer des otages. En sachant que ces otages ont fait du mal (chef d'entreprise qui a viré X centaines de personnes pour s'enrichir, pollueur industriel, personnalité importante prise avec du matériel pédopornographique,...)

  • djodjodjo57 le 13.06.2018 18:08 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme la série Black Mirror.

Les derniers commentaires

  • djodjodjo57 le 13.06.2018 18:08 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme la série Black Mirror.

  • Guillaume le 13.06.2018 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai déjà vu un film (ou un épisode d'une série, je ne sais plus) qui raconte la même chose (je ne sais plus comment ça s'appelle)... Les internautes devaient voter pour condamner ou libérer des otages. En sachant que ces otages ont fait du mal (chef d'entreprise qui a viré X centaines de personnes pour s'enrichir, pollueur industriel, personnalité importante prise avec du matériel pédopornographique,...)