Trophées de cinéma

07 janvier 2018 15:46; Act: 07.01.2018 15:52 Print

Les réalisatrices boudées par les Golden Globes

Malgré le choc de l'affaire Weinstein, aucune femme n'est sélectionnée dans la catégorie meilleur réalisateur. Cela créé une vraie polémique à Hollywood.

Sur ce sujet

Aucune femme n'est sélectionnée dans la catégorie «meilleur réalisateur» aux 75e Golden Globes, malgré plusieurs années de polémique sur le sexisme à Hollywood, et alors que l'industrie du cinéma américaine est encore sous le choc du scandale de l'affaire Weinstein. Ces derniers mois, des films mis en scène par des femmes ont pourtant été applaudis par la critique ou ont parfois cartonné au box-office comme «Wonder Woman» de Patty Jenkins.

Plusieurs d'entre eux, notamment «Lady Bird» (Greta Gerwig) ou «Mudbound» (Dee Rees), affichent plusieurs nominations aux Golden Globes, qui seront remis dimanche lors d'une cérémonie à Beverly Hills, mais aucune cinéaste n'a été retenue pour le prix de la réalisation. Cette année, entre autres, Kathryn Bigelow a fait les gros titres avec son thriller historique sur les révoltes raciales et les brutalités policières «Detroit», tandis que Sofia Coppola a été acclamée à Cannes et ailleurs avec «Les Proies». Pourtant, les quelque 90 membres de l'Association des journalistes étrangers d'Hollywood, dont beaucoup sont des femmes, n'ont choisi aucune d'elles pour figurer dans le club des cinq sélectionnés.

Guillermo del Toro est le favori pour «La forme de l'eau», une romance fantastique entre une muette et un monstre reptilien. Il rivalise avec Martin McDonagh («Three Billboards: les panneaux de la vengeance»), Christopher Nolan («Dunkerque»), Ridley Scott («Tout l'argent du monde») et Steven Spielberg («Pentagon Papers»). Une analyse des anciens nommés dans cette catégorie montre que seules cinq femmes ont été retenues dans l'histoire des Globes, qui remonte aux années 40. Barbra Streisand, la seule lauréate pour le film «Yentl» (1983), et Kathryn Bigelow ont été nommées deux fois chacune, tandis que Sofia Coppola, Jane Campion et Ava DuVernay complètent la maigre liste.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Shira le 08.01.2018 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ça n'a rien de choquant. Ce n'est pas en faisant de la "discrimination positive" qu'on fera avancer les choses. Je préfère regarder le film d'une réalisatrice parce qu'il est bon plutôt que parce qu'il a été réalisé par une femme.

Les derniers commentaires

  • Shira le 08.01.2018 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ça n'a rien de choquant. Ce n'est pas en faisant de la "discrimination positive" qu'on fera avancer les choses. Je préfère regarder le film d'une réalisatrice parce qu'il est bon plutôt que parce qu'il a été réalisé par une femme.