«Bridget Jones Baby»

05 octobre 2016 09:00; Act: 05.10.2016 11:43 Print

Le bébé de Bridget Jones aura deux papas!

Quinze ans après avoir commencé son journal, le personnage créé par Helen Fielding reste fidèle à lui-même.

  • par e-mail

Elle est célibataire (bye bye Mister Darcy). Elle a maigri (les hommes se retournent dans la rue à son passage). Elle a même des amants (bonjour Jack Qwant, et rebonjour Mister Darcy!). Malgré tout, Bridget Jones, la quarantaine flamboyante, continue à multiplier les gaffes, même en matière de contraception. Au point de se retrouver enceinte avec deux papas potentiels sous la main!

Elle n'a pas changé d'un poil, Bridget Jones (Renée Zellweger, dont on oublie assez vite qu'elle a changé, elle, et pas toujours très naturellement...). Immuablement fagotée comme l'as de pique dans son sofa, elle trimbale ses soucis de cœur avec une énergie et une candeur imperturbables. Plaire, assumer son statut de femme indépendante, rêver de se conformer aux normes, encore et encore...

Même si BJ est au cœur de ce troisième film, c'est du côté des hommes qu'il faut chercher l'intérêt de «Bridget Jones Baby». Car ce troisième volet se moque un peu de ces représentants de la gent masculine qui gèrent somme toute assez mal leur paternité future. Darcy (Colin Firth) et Qwant (Patrick Dempsey) sont comme les deux facettes de Bridget: l'un a beau faire, il est naturellement coincé dans des costumes rigides, et s'en rend compte. L'autre est avide de s'éclater en compagnie d'une âme sœur (ou que les statistiques, rassurantes, désignent comme telle). Lequel des deux l'emportera?

(L'essentiel avec Catherine Magnin)