Festival de Cannes

12 mai 2018 18:35; Act: 12.05.2018 18:46 Print

82 femmes réclament «l'égalité salariale»

Emmenées par la présidente du jury Cate Blanchett, 82 stars et femmes du 7e art ont monté les marches de Cannes pour réclamer des salaires égaux par rapport aux hommes.

storybild

82 stars et femmes du 7e art réclament ce samedi «l'égalité salariale» dans le cinéma, lors d'une montée des marches inédite et 100% féminine.

Sur ce sujet
Une faute?

Quatre-vingt-deux stars et femmes du 7e art, dont la présidente du jury Cate Blanchett et la réalisatrice Agnès Varda, ont réclamé samedi «l'égalité salariale» dans le cinéma, lors d'une montée des marches inédite et 100% féminine au Festival de Cannes. Cette première dans l'histoire du Festival vient marquer cette 71e édition, la première depuis l'éclatement du scandale Weinstein, le producteur hollywoodien accusé de harcèlement sexuel et de viols par plus d'une centaine de femmes du monde, stars comme actrices débutantes.

«Nous mettons au défi nos gouvernements et nos pouvoirs publics pour appliquer les lois sur l'égalité salariale», a déclaré la Française Agnès Varda, qui a pris la parole aux côtés de la star australienne Cate Blanchett, toute de noire vêtue. «Nous mettons au défi nos institutions pour organiser activement la parité et la transparence dans les instances de décision. (...) Nous demandons l'équité et la réelle diversité dans nos environnements professionnels», ont-elles lu sur le tapis rouge, l'une en anglais, l'autre en français.

Seuls deux femmes ont reçu une Palme d'or

Elles ont rappelé que 82 est le nombre de femmes retenues en compétition pour la Palme d'or par le Festival depuis sa première édition en 1946, contre 1 688 hommes. Elles ont également souligné que depuis sa création, 71 réalisateurs avaient reçu une Palme d'or, contre seulement deux femmes: Jane Campion, en 1993, pour «La leçon de piano», ex aequo le Chinois Chen Kaige, et Agnès Varda elle-même, pour une Palme d'honneur en 2015. «Les femmes ne sont pas minoritaires dans le monde et pourtant notre industrie dit le contraire», ont encore souligné Cate Blanchett et Agnès Varda. Autour d'elles sur le tapis rouge, figuraient Salma Hayek, Marion Cotillard, Jane Fonda, Claudia Cardinale, Julie Gayet et les membres féminins du jury.

Le Festival avait envoyé un premier signal fort en direction des femmes, en choisissant un jury majoritairement féminin. Cette marche symbolique a été organisée avant la projection des «Filles du soleil», le film de la première des trois femmes en lice cette année pour la Palme d'or, la Française Eva Husson. Son film suit un bataillon de combattantes kurdes commandé par la sergente Bahar, jouée par l'Iranienne Golshifteh Farahani.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tous égaux le 12.05.2018 22:24 Report dénoncer ce commentaire

    Égalité des salaires pour les mannequins masculins, et aussi une meilleure répartition des travaux pénibles. Tous égaux!!

  • RamBo le 13.05.2018 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, et nous voilà arrivés au point de ne plus les prendre au sérieux. Faute de protester trop: Emancipation, MeToo, Salaires ..... trop de protestations tuent la protestation.

  • Charlotte le 13.05.2018 11:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On va quand même pas les plaindre ces actrices millionnaires...

Les derniers commentaires

  • RamBo le 13.05.2018 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, et nous voilà arrivés au point de ne plus les prendre au sérieux. Faute de protester trop: Emancipation, MeToo, Salaires ..... trop de protestations tuent la protestation.

  • Charlotte le 13.05.2018 11:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On va quand même pas les plaindre ces actrices millionnaires...

  • Tous égaux le 12.05.2018 22:24 Report dénoncer ce commentaire

    Égalité des salaires pour les mannequins masculins, et aussi une meilleure répartition des travaux pénibles. Tous égaux!!

  • MarcC le 12.05.2018 22:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Égalité pour tous et fini le monde des matchos

  • Rémi le 12.05.2018 20:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je gagne moins qu'une femme de ménage, ce n'est pas pour autant que je manifeste