Zoe Saldana

26 avril 2017 18:23; Act: 26.04.2017 18:27 Print

«Chez moi, on était fruste et grossier!»

Zoe Saldana a grandi dans un environnement plutôt dur, mais cela lui a forgé un caractère bien trempé.

storybild

La maternité a adouci lactrice de 38 ans. (photo: Frederic J. Brown)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Américano-Dominicaine âgée de 38 ans, de retour dans «Les gardiens de la galaxie vol. 2», est désormais maman de trois garçons nés de son mariage avec l'artiste italien Marco Perego: les jumeaux Bowie et Cy, 2 ans, et Zen, 2 mois.

Dans ce film, vous avez des rapports très compliqués avec votre sœur. Dans la vie, c'est tout le contraire, non?

J'ai énormément d'amour et de respect pour mes sœurs. Alors pour jouer ce rôle, j'ai dû imaginer l'inimaginable et me laisser envahir par des sentiments de haine que je n'exprimerais jamais dans la vie. Ces pensées douloureuses m'ont permis de comprendre comment ces deux sœurs en sont arrivées là.

Vous avez grandi entourée de femmes. Est-ce cela qui vous a rendue si forte?

Oui. J'ai grandi dans un environnement dur, parce que chez moi on était très honnête, fruste et grossier! C'est pour ça que j'adore les matriarches de ma famille, de mon arrière-grand-mère à ma mère. Ces femmes-là ont vécu des existences très difficiles et nous ne laissaient pas l'oublier. Cela dit, elles n'ont jamais souhaité faire porter leur fardeau à mes sœurs et à moi.

Maintenant que vous êtes maman, abordez-vous votre travail différemment?

Oui, devenir mère m'a adoucie. Je suis très curieuse d'explorer d'autres types de rôles. Je pense avoir tourné assez de films d'action et j'aimerais faire une pause dans ce registre. A moins que quelque chose d'alléchant ne se présente que je ne pourrais pas refuser.

Comment avez-vous réussi à jongler entre votre nouveau rôle de mère et vos journées de travail de seize heures sur le tournage des «Gardiens de la Galaxie Vol. 2»?

Je ne sais pas comment mon mari et moi y sommes parvenus. Je crois qu'on a réussi parfois à rallonger certaines journées à 28 heures pour arriver à tout faire! J'étais aussi présente que je le pouvais à la maison et sur le plateau mais il m'a fallu constamment jongler entre les deux.

Quelle endurance…

Je dois avouer que j'ai ressenti une grosse fatigue et je suis de tout cœur avec les parents qui bossent à plein temps. C'est beaucoup parce que tu veux être présent à la maison à 100%, vu que tu passes beaucoup de temps dehors. Et au boulot tu veux tout donner parce que tu as encore envie de lutter pour tes rêves. C'est le message le plus important que tu peux transmettre à tes enfants.

Vous êtes entourée de garçons à la maison. Cela doit vous changer de votre enfance, non?

Je m'en accommode. En ce moment, je ne me sens pas aussi minoritaire. Mais quand mes garçons auront grandi et développé leur masculinité, lorsqu'ils commenceront à faire des trucs de mecs, peut-être que la situation sera différente. J'en profiterai sûrement pour m'occuper de moi.

(L'essentiel avec Benjamin Blanc)