«Silence»

03 février 2017 08:05; Act: 03.02.2017 10:20 Print

Martin Scorsese livre un film âpre sur la foi

Avec «Silence», le réalisateur livre un film austère et personnel sur la foi et la spiritualité, à travers l'histoire de deux missionnaires jésuites au Japon, au XVIIe siècle.

  • par e-mail

Longue fresque dépouillée de 2h39, «Silence» est adapté du roman éponyme de l'écrivain catholique japonais Shusaku Endo (1966), qui décrit le déchirement de missionnaires jésuites, pris de doute dans leur foi devant le «silence de Dieu» face au martyre infligé aux convertis japonais par les Shoguns, gouverneurs militaires. «Silence» suit deux jésuites portugais, interprétés par Andrew Garfield («The Social Network», «The Amazing Spider-Man») et Adam Driver («Girls», «Star Wars, épisode VII: le Réveil de la Force»). Partis au Japon sur les traces de leur mentor, le père Ferreira (Liam Neeson), à une époque où les chrétiens sont victimes de persécutions dans ce pays, ces deux missionnaires vont devoir vivre dans la clandestinité auprès de ces «chrétiens cachés».

Tout au long de leur terrible voyage, leur foi va être soumise aux pires épreuves. Martin Scorsese, 74 ans, a expliqué se sentir «très proche de cette histoire» qui «aborde sérieusement» le thème de la spiritualité. «Je n'ai rien à cacher. Ce film, c'est ce que je suis aujourd'hui», a ajouté le réalisateur de culture catholique, qui s'était déjà intéressé à la religion dans «La Dernière tentation du Christ». «En un sens, ce film est celui qui a eu le plus de connexions avec ma vie personnelle», a souligné le cinéaste, pour qui la spiritualité est «quelque chose que nous ne devrions pas abandonner, et dont nous ne devrions pas être si certains qu'elle n'existe pas».

Avec ce voyage contemplatif à travers les méandres de la foi, tourné à Taïwan en pleine nature, Martin Scorsese tourne le dos à sa veine plus grand public après «Le Loup de Wall Street». Ce projet l'a «obsédé» depuis la fin des années 80. Il a expliqué que «trois ou quatre acteurs» avaient refusé de faire le film, parce qu'ils «ne croyaient pas au sujet, à un personnage associé à la religion». Difficile d'accès, cette œuvre place les spectateurs devant les dilemmes des personnages, tout au long d'un périple semé de dangers. Jalonné d'images fortes, ce film à la mise en scène sobre mais soignée peine cependant à fédérer en raison de sa thématique âpre, tandis qu'Andrew Garfield et Adam Driver ne parviennent pas toujours à donner l'épaisseur attendue à leurs personnages.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ambassade de TontonBeberie le 03.02.2017 20:10 Report dénoncer ce commentaire

    Le thème est excellent ... et tiens en fait cela me fait un peu penser à la vieille mais non moins excellente série télé Shogun avec Richard Chamberlain et Toshiro Mifune ... pour ceux qui se souviennent ...

Les derniers commentaires

  • Ambassade de TontonBeberie le 03.02.2017 20:10 Report dénoncer ce commentaire

    Le thème est excellent ... et tiens en fait cela me fait un peu penser à la vieille mais non moins excellente série télé Shogun avec Richard Chamberlain et Toshiro Mifune ... pour ceux qui se souviennent ...