Choc à Cannes

18 mai 2018 07:46; Act: 18.05.2018 10:05 Print

«Whitney Houston a été violée par sa cousine»

La diffusion sur la Croisette du documentaire sur la vie de la chanteuse a provoqué un tollé: on y apprend qu'elle aurait été abusée dans l'enfance.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

La présentation du documentaire de Kevin MacDonald, «Whitney», jeudi à Cannes, a réservé une surprise de taille: on y apprend que le mal-être de Whitney Houston, qui l'a entraînée dans la drogue et l'alcool et a finalement causé sa perte en 2012, à l'âge de 48 ans, était en grande partie dû à un abus sexuel subi dans l'enfance. L'agresseur présumé était la cousine de Whitney Houston, Dee Dee Warwick, de 18 ans son aînée.

Dans le documentaire, le frère de Whitney, Gary Houston, explique avoir subi les mêmes sévices, tout comme un autre de leur cousin. «Vers sept, huit, neuf ans, j'ai été molesté par un membre de ma famille, dit Gary. Ma mère et mon père étaient souvent loin, alors nous sommes restés avec beaucoup de gens différents». L'épouse de Gary, Pat Houston, meilleure amie et confidente de Whitney jusqu'à sa mort, est l'une des productrices du film. Elle a gravi les marches du Festival pour présenter ce documentaire.

La star Dionne Warwick, sœur aînée de Dee Dee, n'a pas encore réagi. Dee Dee Warwick, elle, ne peut plus se défendre: elle s'est en effet éteinte à l'âge de 63 ans en 2008. L'ancienne choriste d'Aretha Franklin et Wilson Pickett avait connu le succès dans les années 60 et 70 avec des tubes comme «You're No Good», «I want to be with you», «Foolish Fool» et sa reprise de «Suspicious Minds».

Le réalisateur Kevin MacDonald a confié à Vanity Fair qu'il avait longtemps soupçonné Whitney d'être une victime d'abus, mais n'en avait eu la confirmation qu'après sa mort: «Quelqu'un m'a dit officiellement que Whitney lui avait dit qu'elle avait été abusée et que c'était l'une des raisons principales de son autotorture». Mary Jones, l'assistante de toujours de Whitney, lui a également raconté que la chanteuse s'était confiée à elle. Elle lui avait dit avoir été abusée par une femme, mais elle n'avait jamais osé en parler à sa mère Cissy Houston, la tante de Dee Dee.

(L'essentiel)