Cinéma culte

23 novembre 2019 19:57; Act: 23.11.2019 20:04 Print

De vieux costumes de Batman aux enchères

La paire de costumes, utilisés par Batman et Robin dans la série des années 60, va être bientôt mise en vente à Los Angeles. Et d'autres accessoires cultes.

Sur ce sujet
Une faute?

Les costumes de Batman et son acolyte Robin, dans la célèbre série télévisée des années 1960, vont être prochainement mis en vente à Los Angeles. D'autres reliques de la culture populaire, comme «Star Trek» ou «Happy Days», seront aussi présentées aux enchères.

Ils ont beau ne plus être tout à fait au goût du jour, les tenues que revêtaient les super-héros dans les 120 épisodes diffusés de 1966 à 1968 devraient tout de même atteindre 135 000 à 180 000 euros. Selon la maison de vente spécialisée Profiles in History, qui organise les enchères le 17 décembre, il s'agit de l'unique paire de costumes complets utilisés par Adam West et Burt Ward pour incarner Batman et Robin.

Tuniques iconiques

D'autres objets issus de la série culte seront également sous le marteau, comme un buste articulé de Shakespeare dissimulant un bouton permettant d'ouvrir la «batcave» ou le téléphone rouge équipant la batmobile. La vente de la collection de John Azarian, considérée comme l'une des plus importantes du monde, inclut également des tuniques portées par William Shatner et Leonard Nimoy, respectivement capitaine James Kirk et Dr Spock, dans la série Star Trek, estimée chacune entre 36 000 et 55 000 euros.

Dans un autre domaine, un des fameux blousons de cuir noir de «Fonzie» (Henry Winkler) dans la série «Happy Days» devrait atteindre au moins 22 000 euros. En septembre dernier, la même maison Profiles in History avait vendu un casque de Dark Vador dans «L'Empire contre-attaque» pour un million d'euros.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.