Festival de Cannes

12 avril 2018 11:55; Act: 12.04.2018 13:24 Print

Godard, Garrone et Spike Lee en compétition

Les réalisateurs franco-suisse, italien et ou américain seront cette année en compétition au Festival de Cannes, ont annoncé jeudi les organisateurs.

storybild

Qui décrochera la Palme d'or? (photo: AFP)

Sur ce sujet

Les réalisateurs franco-suisse, Jean-Luc Godard, avec «Le livre d'image», italien, Matteo Garrone avec «Dogman», ou américain, Spike Lee, avec «BlacKKKlansman», seront cette année en compétition au Festival de Cannes (8-19 mai), ont annoncé jeudi les organisateurs. À ce jour, 18 films sont sélectionnés pour briguer la Palme d'or qui sera remise le 19 mai. Quelques ajouts de dernière minute sont possibles, a rappelé le délégué général du festival Thierry Frémaux, rappelant que cela était parfois profitable aux heureux élu, comme l'an passé à «The Square», du Suédois Ruben Östlund.

Trois cinéastes français sont en lice: Stéphane Brizé avec «En guerre», Christophe Honoré avec «Plaire, aimer et courir vite» et Eva Husson avec «Les Filles du soleil». Cette dernière fait partie des trois femmes cinéastes sélectionnées avec la Libanaise Nadine Labaki présente pour «Capharnaüm» et l'Italienne Alice Rohrwacher qui défendra «Lazzaro Felice». Également en compétition, deux cinéastes qui vivent au quotidien une situation compliquée dans leur pays. Jafar Panahi, interdit de travailler en Iran, présentera «Three Faces», et le metteur en scène russe, Kirill Serebrennikov, qui a réalisé «Leto», sont invités.

Peu de grandes stars sur le tapis rouge

La compétition s'annonce assez politique dans les thèmes abordés et plutôt renouvelée avec des réalisateurs méconnus et peu habitués de la Croisette. De fait peu de grandes stars fouleront le tapis rouge, sinon le couple star Penelope Cruz et Javier Bardem, en compétition et en ouverture avec «Everybody Knows», de l'Iranien Ashgar Fahradi. Andrew Garfield («The Social Network», «Silence») portera «Under the Silver Lake» de l'Américain David Robert Mitchell. Marion Cotillard défendra «Gueule d'ange», de Vanessa Filo, en lice dans la section Un certain regard.

Parmi les films attendus, mais finalement absents, figurent «L'homme qui tua Don Quichotte», de Terry Gilliam, bloqué par une procédure judiciaire, et aussi ceux produits par Netflix, dont la vocation à ne pas être distribués en salles est contraire au règlement du festival.

(L'essentiel/afp)