Zita Hanrot

26 août 2019 15:38; Act: 26.08.2019 16:39 Print

«Je n'ai jamais été sage comme une image»

À l'affiche de «La vie scolaire», Zita Hanrot, 29 ans, est l'une des actrices montantes du cinéma français.

Une faute?

Dans le nouveau film de Grand Corps Malade et Mehdi Idir, la comédienne française joue une conseillère d'éducation novice, qui débarque dans un collège réputé difficile. Zita Hanrot s'est confiée sur son adolescence et son déclic pour le métier de comédienne.

Connaissiez-vous le milieu qui est représenté dans «La vie scolaire», avant le tournage?

J'ai fait ma scolarité dans un collège ZEP, ce qui signifie zone d'éducation prioritaire, où les populations ne sont pas très riches et les élèves plutôt turbulents. Donc oui, je connaissais ce genre de fonctionnement, et la lecture du scénario m'a rappelé plein de souvenirs.

Étiez-vous une élève plutôt turbulente, ou plutôt sage comme une image?

Je n'ai jamais été sage comme une image! Je n'étais pas turbulente mais j'étais quelqu'un d'assez flemmarde, je n'avais pas de rigueur, j'aimais discuter, blaguer, faire le clown. J'ai redoublé, j'ai changé de collège plusieurs fois... mais je n'étais jamais agressive avec mes professeurs. Je préférais faire le spectacle que travailler et du coup j'en ai fait mon travail!

Quel a été le déclic?

Et bien d'abord, comme tous les ados, j'aimais traîner avec mes copines, fumer des clopes, aller au café et ne pas aller en cours. Et puis au lycée, une de mes profs nous a emmenés quatre jours à Paris faire des sorties culturelles. J'ai vu un spectacle qui m'a énormément plu et c'est à ce moment que j'ai fait mon coming-out d'actrice. J'ai dit «je veux faire ça!». Du coup je suis assez reconnaissante envers cette prof de philo, qui n'a pas eu peur de gérer deux classes de trente ados pleins d'hormones en chaleur!

Et aujourd'hui, gardez-vous ce côté flemmard que vous aviez adolescente?

Je vais dire un gros cliché mais comme je viens du sud, de Marseille, il y a un côté un peu flemmard oui, on préfère prendre l'apéro et jouer aux cartes qu'autre chose! Mais maintenant que j'ai trouvé ma voie je suis plus rigoureuse, je suis payée pour faire ce métier donc il faut que je le fasse sérieusement.

De quelle façon abordez-vous vos rôles?

J'aime bien composer des personnages qui à la fois me ressemblent et ne me ressemblent pas. Pour «La vie scolaire» je me disais que je devais être à l'écoute des jeunes acteurs comme l'est Samia, un personnage très engagé.

Et pour Elsa, que vous interprétez dans la série «Plan cœur» sur Netflix?

Comme elle, j'aime bien faire des blagues nulles!

Qu'en est-il de son côté naïf, qui rêve d'une grande histoire d'amour?

J'ai la chance de déjà avoir ma grande histoire d'amour. Je ne suis pas dans l'attente, à penser que l'amour va me sauver. Ce que je trouve mignon chez elle, c'est qu'elle est à côté de la plaque. J'aime bien les personnages loosers, je trouve ça mignon.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.