Festival de Cannes

16 juillet 2021 21:10; Act: 16.07.2021 21:12 Print

«Je travaille et je me lave avec Mylène Farmer»

Membre du jury de ce 74e Festival de Cannes, la chanteuse fait le bonheur de ses fans, venus parfois de loin, pour tenter de l’apercevoir. Hélène, habitante de la région cannoise, nous parle de son amour inconditionnel pour l’ange roux.

Sur ce sujet
Une faute?

«Elle n’est pas belle. Elle est juste magnifique». Lorsqu’elle est lancée sur son sujet préféré, Hélène ne touche plus terre. Il faut dire que l’univers de Mylène Farmer l’accompagne depuis une bonne vingtaine d’années, depuis une soirée durant laquelle elle a eu une révélation: «J’étais chez des amis. Je l’ai vue dans un de ses concerts à la télévision, et je n’ai pas quitté l’écran de toute la soirée», rit-elle.

À 44 ans, cette habitante de Grasse (F), l’affirme sans gêne ni difficulté: «Mylène a été là pour les moments difficiles. Sans elle, je ne sais pas où je serais.»

Pas loin d’elle

Depuis, l’ange roux fait partie intégrante de son quotidien: «Je me lave, je conduis et je travaille avec Mylène. Je suis aide-soignante à l’hôpital de Cannes et quand ils le souhaitent, je fais écouter des chansons à mes patients pendant les soins. Ils sont ravis.»

Et le fait de savoir que son idole, membre du jury du festival du film, est «quelque part» dans les environs, la met davantage en joie: «Je sens qu’elle est là, chez moi. Et c’est magique.»

Éducation bercée par Mylène

Mère de deux enfants, Hélène les a naturellement élevés aux clips et chansons de la superstar. «Je confirme, j’ai subi cela durant toute mon enfance», explique, non sans humour, son fils, serveur dans le restaurant où la Française est attablée.

Connaissant par cœur les titres «Libertine», «C’est une belle journée» et «Sans logique», Hélène n’a pas hésité à pousser la chansonnette devant une terrasse comble, en fin de journée. À quelques mètres de là, deux jeunes femmes lui ont emboité le pas en scandant: «Nous aussi, on aime Mylène!»

(L'essentiel/Sophie Zuber, Cannes)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fuckium le 17.07.2021 14:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui on l’aime Mylène Farmer et vivement ça tournée en 2023

  • @@@ le 17.07.2021 01:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et elle est d'accord ?!

  • pralin le 17.07.2021 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça s’appelle être obsédé .

Les derniers commentaires

  • pralin le 17.07.2021 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça s’appelle être obsédé .

  • fuckium le 17.07.2021 14:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui on l’aime Mylène Farmer et vivement ça tournée en 2023

  • @@@ le 17.07.2021 01:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et elle est d'accord ?!

  • Charles Monteverdi le 16.07.2021 21:15 Report dénoncer ce commentaire

    C'est Kanye West que j'aimerais rencontrer