En Australie

25 septembre 2021 10:05; Act: 25.09.2021 13:34 Print

L'armada du film «Mad Max Fury Road» en vente

Le gargantuesque «War Rig» ou le «Razor Cola» font partie des 13 véhicules qui ont fait la légende du 4e volet de la franchise en 2015 et qui figurent dans les enchères.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Une vente aux enchères qui se termine dimanche en Australie propose 13 véhicules du blockbuster dystopique de 2015 Mad Max Fury Road, promettant de faire le bonheur des collectionneurs. «La première fois que je les ai vues, je suis presque sûr d’avoir entendu l’une des voitures dire 'J’ai besoin d’être conduite sous le coup de la colère'», a confié à l'AFP l’expert voitures de la maison Lloyds Auctions, Geoff McKew.

Le gargantuesque War Rig, un énorme camion-citerne piloté par le personnage de Charlize Theron Furiosa, ou le Razor Cola, la Ford Falcon XB coupe GT réinventée qui a affronté Max Rockatansky: les véhicules en vente font partie de l’armada sauvage qui a crevé l’écran dans le quatrième volet primé de la franchise Mad Max de George Miller. «Ils ne devraient pas rester dans un entrepôt, ils devraient être là et recevoir le respect qu’ils méritent», a déclaré Geoff McKew.

Intérêt dans le monde entier

La vente a suscité l’intérêt du monde entier, notamment des casinos de Las Vegas ou le festival Burning Man aux Etats-Unis, a indiqué Geoff McKew. Bien qu’il n’ait pas l’intention de les laisser «partir à bas prix», il estime difficile de mettre un prix sur la flotte.

Tandis que les ventes clôtureront dimanche, les propriétaires ne vendront les 13 véhicules qu’ensemble, dans le but de préserver un pan de l’histoire du cinéma. Même si aucune des voitures ne sera autorisée à circuler dans la rue, il serait improbable, estime Geoff McKew, de voir la police arrêter une «bête» comme la «Gigahorse», issue de deux Cadillac coupe DeVille de 1959, qui tient à peine dans son logement temporaire dans un entrepôt de Sydney. «Quand je l’ai vue démarrer pour la première fois, je me suis demandé si j’étais en train de faire une crise cardiaque», a-t-il affirmé.

Le succès du film a renforcé le statut culte de la série d’action dystopique australienne, dont le protagoniste emblématique a été interprété pour la première fois par Mel Gibson en 1979.

(L'essentiel/AFP)