Au cinéma

01 avril 2014 19:15; Act: 01.04.2014 19:16 Print

L’odyssée du patriarche Noé

Dans son dernier long-métrage, avec Russell Crowe dans le rôle principal, Darren Aronovsky livre une version personnelle du fameux épisode de l’Arche de Noé de la Bible.

Une faute?

Dans des paysages sauvages, Noé (Russell Crowe) et sa famille vivent de peu, et sont végétariens. À l’opposé de leurs ennemis, les descendants de Tubal-Caïn (Ray Winstone), qui sont, eux, sanguinaires et bientôt cannibales. Ces derniers soutiennent d’ailleurs la décision radicale de Dieu, qui souhaite en finir avec l’humanité, pleine d’infamie, sauver les espèces animales et passer à autre chose après le déluge.

Noé, sa femme Naameh (Jennifer Connelly) et ses trois fils Shem (Douglas Booth), Ham (Logan Lerman) et Japhet (Leo McHugh Carroll), traversent des terres désolées, recueillent une jeune survivante dénommée Ila (Emma Watson), se battent dans la boue, et construisent la fameuse Arche, aidés par des anges gigantesques bâtis en pierre. Toute la famille de Noé, promis à un destin exceptionnel, se réfugiera à bord de celle-ci, que Tubal-Caïn menace de prendre d’assaut, à l’exception de Mathusalem, le grand-père de Noé, qui choisit de mourir dans le déluge. Aronofsky, qui adapte en réalité ici un comic dont il est le coauteur, a une nouvelle fois collaboré avec The Kronos Quartet pour la composition de la bande originale. Blockbuster hollywoodien aux 130 millions de dollars de budget, «Noé» est un projet dont rêvait depuis longtemps le réalisateur de «Black Swan», de «The Wrestler» et de «Requiem For A Dream».

Daren Aronofsky ancre son film au cœur de la Genèse, et s’octroie évidemment pas mal de libertés avec l’épisode biblique. Son «Noé» est un personnage tourmenté, quasi shakespearien, aux prises avec des dilemmes moraux. S’il a fini par obtenir gain de cause dans son bras de fer qui l’opposait aux studios de la Paramount et par imposer son «final cut», Darren Aronofsky va devoir faire face à la censure, puisque plusieurs communautés religieuses se sont déjà insurgées, et que plusieurs pays du Moyen-Orient, ainsi que l’Égypte, ont interdit la diffusion du film sur leurs territoires.

«Noé». De Darren Aronofsky. Avec Russell Crowe, Jennifer Connelly, Emma Watson. Sortie le 9 avril.

(L'essentiel)