Transaction bouclée

17 juillet 2018 10:51; Act: 17.07.2018 11:08 Print

La Weinstein Company a enfin été vendue

Le studio de cinéma, cofondé par le roi déchu d'Hollywood, est passé sous le contrôle d'une société d'investissement, après de longues négociations et péripéties.

storybild

Harvey Weinstein a été inculpé à New York pour des agressions sexuelles, y compris un viol, sur trois femmes différentes. Une centaine de femmes ont déclaré avoir été victimes de ses agissements. (photo: AFP/Pool)

Sur ce sujet

Après des mois de rebondissements, la Weinstein Company, le studio de cinéma cofondé par Harvey Weinstein, en faillite depuis les accusations d'abus sexuels contre le producteur, est officiellement passée lundi sous le contrôle de la société d'investissement Lantern Capital. Les derniers détails de la cession avaient été arrêtés la semaine dernière et validés par un juge du tribunal des faillites du Delaware.

Basé à Dallas (Texas), Lantern devait initialement payer 310 millions de dollars, mais avait obtenu un rabais à 289 millions de dollars après avoir découvert que certaines informations sur la situation du studio étaient erronées. Le conseil d'administration du studio new-yorkais, fondé en 2005, avait aussi confirmé jeudi la démission de quatre de ses cinq membres, y compris son président, Bob Weinstein, frère de Harvey, et le départ de 20 employés, le tiers des effectifs restants.

Problèmes d'indemnisation

Malgré la finalisation de la vente, tous les problèmes sont loin d'être réglés. Plusieurs grands noms d'Hollywood, comme Quentin Tarantino, Meryl Streep ou George Clooney, avaient signé une motion cette semaine pour retarder la vente, arguant que le studio leur devait encore de l'argent et qu'aucun accord n'était intervenu avec les repreneurs. D'autres créanciers, à commencer par les victimes présumées d'Harvey Weinstein, dont plusieurs ont assigné en justice le producteur déchu comme le studio, accusé d'avoir fermé les yeux, attendent encore de savoir comment ils seront dédommagés.

Cette question a longtemps empoisonné la reprise: le projet de Lantern a été négocié en collaboration avec le bureau du procureur de l'État de New York, qui avait bloqué une première tentative, car il jugeait insuffisantes les dispositions pour indemniser les victimes présumées. Au delà d'un catalogue de 277 films, la Weinstein Company dispose de plusieurs films achevés mais à la distribution en suspens et de films en cours de développement.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Détail le 17.07.2018 19:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Détail important, j'espère qu'ils vont changer le nom de la société. Je vois mal une jeune actrice aller faire une audition à "Pervers and Co Incorporated".

  • Ben-J le 18.07.2018 07:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même si ce studio était une machine à cash, cela fait bizarre d’acheter un studio idéologiquement et communautairement centré, en occultant les scandales au passage.

  • rino le 17.07.2018 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore une fois..histoires de gros fric...hélas

Les derniers commentaires

  • rino le 18.07.2018 14:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    club très fermé....proxénètes et bouchers...membres très sélectes.....

  • Ben-J le 18.07.2018 07:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même si ce studio était une machine à cash, cela fait bizarre d’acheter un studio idéologiquement et communautairement centré, en occultant les scandales au passage.

    • Sain le 18.07.2018 07:59 Report dénoncer ce commentaire

      Je trouverais ça normal que l'ensemble des acteurs boycotte ce studio (même s'il y a un changement de nom). Il faut tout simplement, le détruire et repartir de zéro pour faire quelque chose de neuf et de sain sans passé sulfureux.

  • Détail le 17.07.2018 19:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Détail important, j'espère qu'ils vont changer le nom de la société. Je vois mal une jeune actrice aller faire une audition à "Pervers and Co Incorporated".

  • rino le 17.07.2018 14:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore une fois..histoires de gros fric...hélas