Carnet noir

08 novembre 2018 11:37; Act: 08.11.2018 12:27 Print

Le compositeur de «Love Story» est mort

À 86 ans, Francis Lai, compositeur de «Love Story» ou encore d'«Un homme et une femme» est décédé, laissant derrière lui ses mélodies à la fois simples et inoubliables.

Autodidacte, né en avril 1932 de parents horticulteurs à Nice, Francis Lai a débuté sa carrière en tant qu'accordéoniste du poète et chanteur Bernard Dimey, avec qui il écrit des chansons pour le gratin de l'époque: Édith Piaf, Juliette Gréco ou encore Yves Montand. Pour Édith Piaf, il écrit sa première chanson, «le droit d'aimer». Mais c'est sa rencontre avec le cinéaste Claude Lelouch deux ans plus tard en 1965 qui marquera un tournant dans sa carrière, grâce à un ami commun Pierre Barouh, celui qui écrira les paroles de «dabadabada». Le mythique thème du film, qui se transforma au fil du temps en «chabada-bada», chanté par Nicole Croisille, a été repris plus de 200 fois.

«La musique c'est quelque chose d'inexplicable. C'est un thème facile à mémoriser et c'est ce que cherchait Lelouch, un thème facile à mémoriser à la première écoute», confiait-il en janvier 2017, après le décès de son ami Pierre Barouh. C'est pour sa partition de Love Story qu'il recevra un Oscar en 1970. Le thème «Where Do I Begin» interprété par Andy Williams et Shirley Bassey est aussitôt repris par Mireille Mathieu («Une histoire d'amour»).

Le compositeur signera parallèlement des chansons pour Serge Reggiani, Dalida, Ella Fitzgerald, Nicoletta, Johnny Hallyday et le célèbre «À Bicyclette» pour Yves Montand. Il écrira en tout la musique de plus de 100 films et signera plus de 600 chansons. C'était l'un des derniers grands compositeurs de musique de films de sa génération, avec Michel Legrand et Vladimir Cosma.

(L'essentiel/afp)