Cinéma

01 septembre 2018 13:30; Act: 01.09.2018 13:35 Print

Le festival de Deauville s'ouvre avec les Kennedy

«Le secret des Kennedy» a été projeté en ouverture du 44e festival de cinéma américain de Deauville en France.

Sur ce sujet
Une faute?

Le 44e festival de cinéma américain de Deauville s'est ouvert vendredi avec «Le secret des Kennedy», un film de John Curran qui dénonce la quête de pouvoir à tout prix, et un hommage à Jason Clarke qui y joue le rôle principal.

«Cher Jason Clarke, vous portez l'excellence chevillée au corps», a déclaré la présidente du jury Sandrine Kiberlain avant d'accueillir l'artiste australien de 49 ans, «figure incontournable du cinéma américain» que le public a ovationné. L'acteur incarne Ted Kennedy dans «Le secret des Kennedy» de John Curran, un film qui revient sur l'accident de voiture de 1969 dans lequel mourut, parce que le sénateur ne se précipita pas pour la sauver, Mary Joe Kopechne, ancienne directrice de campagne de J.K. Kennedy.

Le drame mit fin aux chances du frère de JFK d'accéder à la Maison blanche. «C'est un film très politique qui a suscité de vives réactions aux États-Unis», a déclaré juste avant la cérémonie Jason Clarke.

Hommage à Morgan Freeman

«Si vous devez juger Ted Kennedy, jugez-vous vous-même avant», a ajouté l'acteur qui a joué dans la saga de science-fiction «La Planète des singes: l'affrontement», ou encore dans le drame sur le sommet du monde «Everest». «Le secret des Kennedy» campe un Ted Kennedy sans réelle ambition présidentielle, peinant à être lui-même car rongé par la soif de pouvoir par procuration de son père, dont il cherche désespérément la reconnaissance.

Le public de Deauville, sur la côte normande, a applaudi de façon mesuré à la fin du film, après avoir ri face au ridicule de conseillers du sénateur prêts à tout pour préserver les chances de la famille Kennedy d'accéder à nouveau à la Maison Blanche. Projeté à Deauville hors compétition devant près de 1500 personnes, le film ne sortira probablement pas dans les salles en France mais uniquement en VOD ou payTV.

Parmi les temps forts de cette 44e édition, le festival rend hommage le 7 septembre au monument d'Hollywood qu'est Morgan Freeman et à l'héroïne de «Sex and the city», Sarah Jessica Parker.

Image sombre de l'Amérique

Samedi, Mélanie Laurent vient présenter son premier film américain «Galveston», une adaptation du premier roman du créateur de «True Detective», Nic Pizzolatto. Elle sera aux côtés de la jeune actrice américaine Elle Fanning qui joue dans le film dont la sortie est prévue le 10 octobre en France. Plusieurs autres stars sont attendues pour cette 44e édition: la Britannique Kate Beckinsale, une des accusatrices de Weinstein, les Américains John C. Reilly, Joaquin Phoenix, ou la star du film pour adolescents «Divergente», Shailene Woodley.

Derrière les paillettes, se profile toutefois une image beaucoup plus «sombre» de l'Amérique. «Les films en compétition sont assez tournés vers la réalité sociale. Il n'y a pas de film pamphlétaire contre Trump mais il y a des inquiétudes, des jeunes, des communautés, qui montrent à quel point les Américains ne sont pas rassurés sur l'avenir», a résumé Bruno Barde. 62 films vont être projetés durant cette 44e édition. Quatorze longs métrages sont en compétition, dont huit premiers films. Le palmarès sera annoncé le 8 septembre. L'an passé, le festival, qui accueille environ 60 000 spectateurs par an, a couronné «The Rider» de Chloé Zhao.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.