Cinéma

02 mai 2019 12:56; Act: 02.05.2019 15:05 Print

Le nouveau film de Tarantino en lice à Cannes

«Once Upon a Time... in Hollywood», avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, sera en compétition au prochain Festival de Cannes, ont annoncé jeudi, les organisateurs.

Sur ce sujet
Une faute?

«On a craint que le film, ne sortant que fin juillet, ne soit pas prêt mais Quentin Tarantino, qui n'a pas quitté sa salle de montage depuis quatre mois, est un vrai enfant de Cannes, fidèle et ponctuel! Comme pour "Inglourious Basterds", il sera bien là, vingt-cinq ans après la Palme d'or de "Pulp Fiction", avec un film terminé, projeté en 35 mm et en présence de sa troupe d'acteurs», a déclaré le délégué général du Festival, Thierry Frémaux, cité dans le communiqué.

L'un des événements cinéma les plus attendus de 2019, «Once Upon a Time... in Hollywood», d'une durée annoncée de 2 heures 45, revisite le Los Angeles de 1969 à travers l'histoire d'une star de télévision et de sa doublure. Ce neuvième film du réalisateur américain, fidèle de la Croisette, sera projeté à Cannes, 25 ans après la présentation de «Pulp Fiction», Palme d'or en 1994.

Un hymne à l'amour et au désir

«Mektoub my love: Intermezzo» d'Abdellatif Kechiche, Palme d'or en 2013 pour «La vie d'Adèle», sera également en lice aux côtés des 19 films déjà annoncés en compétition le 18 avril par les organisateurs, qui se réservaient la possibilité comme chaque année d'ajouter de nouveaux films à la sélection officielle. «J'ai vu le film jeudi dernier, toujours en montage, et même en plein montage! Mais il sera terminé, dans une durée annoncée de 4 heures par le réalisateur. Et montré en fin de festival», a commenté Thierry Frémaux.

«Mektoub my love: Intermezzo» est la suite de «Mektoub, my love: canto uno», en compétition à la Mostra de Venise en 2017, hymne à l'amour et au désir dans lequel le réalisateur filmait avec sensualité un groupe de jeunes gens, le temps d'un été lumineux. Cette annonce signe le retour sur la Croisette, et en compétition, du réalisateur franco-tunisien, depuis sa Palme d'or il y a six ans pour «La Vie d'Adèle».

(L'essentiel/afp)