San Diego

23 juillet 2018 10:26; Act: 23.07.2018 10:44 Print

Millie Bobby Brown prête pour affronter Godzilla

L'héroïne de la série «Stranger Things» sera pour la première fois au cinéma en 2019 dans «Godzilla: King of the Monsters».

La bande-annonce de «Godzilla: King of the Monsters».

Sur ce sujet

Samedi 21 juillet 2018, Millie Bobby Brown a attiré les foules à la Comic-Con International de San Diego, le plus grand rassemblement annuel de fans de comics et de superhéros. L'actrice de 14 ans a accordé une interview.

Pourquoi avoir choisi «Godzilla: King of the Monsters» comme premier film de votre carrière?

Au-delà d'être à l'affiche du mégablockbuster de 2019, j'ai aimé le scénario où j'incarne Madison, la fille d'une scientifique qui a appris à ne pas avoir peur des monstres comme Godzilla.

Étiez-vous fan des films de ces monstres japonais des années 1950?

Je ne savais même pas ce qu'était Godzilla avant qu'on me propose ce film (rires). Je n'ai pas vu les vieux trucs asiatiques, juste le dernier remake américain de 2014 pour me faire une idée.

Est-ce plus effrayant de tourner «Stranger Things» ou «Godzilla: King of the Monsters»?

Les deux sont des challenges différents. Pour «Stranger Things», j'ai appris comment pleurer presque sur commande. Dans «Godzilla», c'est l'émotion d'être devant un monstre qui n'était pas évidente à maîtriser... Surtout quand il n'y a rien devant soi et que Godzilla n'est ajouté que par effets spéciaux après le tournage des scènes. J'ai failli attraper un torticolis à regarder en l'air pour donner l'impression d'avoir une bête géante devant moi (rires).

Qu'est-ce que les fans peuvent attendre de la saison 3 de «Stranger Things» que vous tournez actuellement?

Eleven (NDLR: son personnage) veut apprendre ce qu'une ado normale fait dans la vie. Il y aura, bien sûr, plein de phénomènes paranormaux, mais la saison 3 est celle où les gamins deviennent des adolescents.

Votre vidéo avec Noah Schnapp, où vous dansez et rigolez sur le tube de Drake pour le challenge du moment, #InMyFeelings, est devenue virale en quelques jours. Dingue, non?

On a fait ça pour s'éclater alors que nous étions en tournage de nuit et que l'on attendait entre deux scènes depuis un moment. C'est cool de s'amuser ainsi avec un pote au lieu de s'endormir.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.