Film français

26 avril 2019 15:26; Act: 26.04.2019 15:43 Print

Solde de comptes dans «Nous finirons ensemble»

Près de neuf ans après «Les Petits mouchoirs», grand succès public, Guillaume Canet et sa bande de copains remettent le couvert avec «Nous finirons ensemble».

Sur ce sujet
Une faute?

Avec ses 5,5 millions d'entrées, «Les Petits mouchoirs» avait enregistré le deuxième meilleur score du box-office en France en 2010, juste derrière «Harry Potter», devenant l'un des gros succès du cinéma français en salles de ces dernières années.

Dans «Nous finirons ensemble», Guillaume Canet reconduit l'équipe gagnante: François Cluzet en chef d'entreprise et chef de bande dépressif et irascible, Laurent Lafitte en bon copain naïf et immature, Gilles Lellouche en désormais père célibataire, Benoît Magimel en kiné ayant découvert sur le tard son homosexualité, Marion Cotillard en rebelle désenchantée ou Valérie Bonneton en épouse désormais séparée.

La vérité comme thème

Toute cette petite bande se retrouve à nouveau dans la maison de Max (François Cluzet) au Cap Ferret, pour lui fêter son anniversaire par surprise alors qu'ils ne se sont plus vus depuis trois ans. Mais rien ne se passe comme prévu, les retrouvailles sont difficiles, les vieilles rancœurs renaissent, tandis que Max tente de cacher à ses amis une situation financière délicate. Déjà éprouvée, leur amitié va être de nouveau mise à l'épreuve.

L'idée de donner une suite à ses «Petits mouchoirs» est née dans l'esprit de Guillaume Canet lors de la promotion de son dernier film, «Rock n'roll», à un moment, où, dit-il, «je fais le constat que j'arrive à un âge où mon entourage comme moi-même ne réagissons plus de la même manière que dix ans auparavant». «J'ai donc eu envie de plonger les personnages des "Petits mouchoirs" dans ces situations où on solde les comptes» et «de voir si, une fois leurs quatre vérités dites, ils finiront ensemble ou non», raconte-t-il dans le dossier de presse du film.

Manque de rythme

Entre règlements de compte et rabibochages, personnages pas toujours sympathiques et décors somptueux pour vacances de privilégiés roulant en 4x4 qui tournent à l'aigre, ce film choral, sixième long métrage de Guillaume Canet, 46 ans, reste dans la lignée du premier, celle du «film de potes» avec un casting d'acteurs populaires, qui avait séduit le public sans enthousiasmer la critique.

Mais ce deuxième opus à nouveau très long (2h15) manque de rythme et peut laisser sceptique, les dialogues ne faisant pas toujours mouche et les acteurs semblant parfois perdus dans des personnages dont les évolutions ne sont pas toujours clairement définies.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Amélie le 26.04.2019 22:21 Report dénoncer ce commentaire

    J ai hâte de le voir ! J avais adoré le premier ! Quel talent, Canet !

Les derniers commentaires

  • Amélie le 26.04.2019 22:21 Report dénoncer ce commentaire

    J ai hâte de le voir ! J avais adoré le premier ! Quel talent, Canet !