Sortie cinéma

24 février 2017 09:50; Act: 24.02.2017 16:56 Print

«Trainspotting» de retour sur grand écran

Vingt ans après le premier volet devenu culte, «Trainspotting» revient sur les écrans pour de nouvelles tribulations marquées au fer de la nostalgie.

Sur ce sujet
Une faute?

Déjà sorti en Grande-Bretagne et aux États-Unis, «T2 Trainspotting», toujours réalisé par Danny Boyle, a été présenté à la dernière Berlinale, qui lui a réservé un accueil chaleureux. Plus de vingt ans après, le film retrouve les personnages là où il les avait laissés. Après avoir trahi ses amis, Mark Renton (Ewan Mc Gregor, dans le rôle qui l'a révélé) avait fui à Amsterdam. En plein divorce, il retourne sur le lieu du crime - Édimbourg - pour retrouver ses amis: Spud (Ewen Bremner), toujours accro à l'héroïne, Sick Boy (Johnny Lee Miller), abonné aux combines illégales et à la cocaïne et enfin Begbie (Robert Carlyle), en prison.

Les ventres se sont arrondis, les cheveux se font plus rares, les addictions ne sont parfois plus les mêmes (Renton est désormais accro à la course à pied) mais la nostalgie est omniprésente. «Tu es un touriste revisitant ta propre jeunesse», lance un de ses amis à Renton, qui n'arrive pas à se défaire de son passé. À l'écran, cela se traduit par de nombreux flash-back, des séquences où les personnages se remémorent leur jeunesse ou les plus beaux buts du footballeur star des années 80, George Best, ou des scènes copiées-collées du premier opus où Renton fait par exemple peur à un automobiliste qui manque de l'écraser.

Emblème d'une génération

La nostalgie est également présente en filigrane, avec les premières notes du tube électro «Born slippy» du groupe Underworld qui hante le film et était devenu la signature musicale du premier volet. Malgré de nombreuses références au passé, le film se veut cependant en prise avec son époque, avec des personnages dotés de smartphones et utilisant réseaux sociaux et filtres Snapchat. La critique n'est toutefois jamais loin face à ces addictions modernes, donnant lieu à un vibrant monologue du personnage interprété par Ewan Mc Gregor.

Pour mettre sur pied ces retrouvailles très attendues, le réalisateur Danny Boyle a pu compter sur l'équipe d'origine et s'est appuyé sur «Porno», un deuxième roman de l'écrivain Irvine Welsh, après «Trainspotting». En Grande-Bretagne, les critiques ont été plutôt positives même si le nouveau film souffre de la comparaison avec le premier, qui avait rapporté 70 millions de dollars pour un coût de production de seulement trois millions. «Trainspotting» était devenu l'emblème d'une génération.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.