Disney

07 mai 2019 22:01; Act: 08.05.2019 10:08 Print

Trois nouveaux films «Star Wars» à partir de 2022

Trois films inédits de l'univers «Star Wars» sortiront au cinéma, à partir de décembre 2022, à raison d'un tous les deux ans, ont indiqué ce mardi les studios Disney.

Sur ce sujet
Une faute?

Trois nouveaux films de l'univers «Star Wars» arriveront sur les écrans à partir de décembre 2022, à raison d'un tous les deux ans, ont annoncé mardi les studios Disney, qui ont également décidé de repousser d'un an la sortie d'«Avatar 2» (décembre 2021). «The Rise of Skywalker» (dans les salles en décembre 2019) mettant un terme à la saga originale entamée en 1977, «trois nouveaux films "Star Wars" qui n'ont pas encore de titre sortiront le week-end précédant Noël, tous les deux ans, à compter de 2022», écrit Disney, dans un communiqué.

Sollicité par l'AFP, Disney, qui a racheté en 2012 Lucasfilm, n'a donné aucun détail sur ces trois nouveaux films. Deux nouvelles trilogies séparées sont en projet dans l'univers prolifique créé par George Lucas, l'une par les concepteurs de la série «Game of Thrones» et l'autre par Rian Johnson, qui avait réalisé l'épisode 8 «Les Derniers Jedi». Mais on ignore si ces trois nouveaux films programmés pour 2022, 2024 et 2026 constitueront une trilogie à part entière, alterneront des épisodes des deux trilogies ou comprendront des épisodes autonomes, à la manière de «Rogue One: A Star Wars Story» ou «Solo».

«L'erreur que j'ai faite a été d'aller un peu trop, trop vite»»

C'est précisément après des recettes (relativement) décevantes de «Solo» que le grand patron de Disney, Bob Iger, avait souhaité ralentir le rythme quasi-industriel de sortie des films de l'univers «Star Wars». De six films en 38 ans, le rythme est passé à quatre en deux ans et demi, entre «L'éveil de la force», en décembre 2015, et «Solo», en mai 2018. «J'ai pris la décision de la cadence, et en y repensant, je pense que l'erreur que j'ai faite - c'est ma responsabilité - a été d'aller un peu trop, trop vite», avait reconnu Bob Iger en septembre dernier, disant vouloir pour la suite «être un peu plus prudent sur le volume et la cadence».

Les studios Disney ont également annoncé mardi repousser d'un an la sortie de la suite d'«Avatar», le film de James Cameron qui détient encore à ce jour le record de recettes en salles (2,79 milliards de dollars), menacé toutefois par la performance super-héroïque d'«Avengers: Endgame». «Avatar 2», «qui développe le monde trépidant de Pandora», sortira en décembre 2021, «Avatar 3» en décembre 2023, et ainsi de suite jusqu'à «Avatar 5» en 2027, précise le communiqué de Disney.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.